La Voix des lecteurs

Pas encore l’environnement !

Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Cette attitude, c’est la maladie du scepticisme obstiné et irrationnel. Cette maladie nous coûte tellement cher quotidiennement et depuis des décennies. D’une part, il y a ceux qui ne comprennent pas notre dépendance absolue à l’environnement et qui continuent à banaliser bêtement et obstinément la pollution et le réchauffement climatique. D’autre part, il y a ceux qui sont touchés directement par les conséquences, mais qui ne changent absolument par leur manière de vivre. Les médecins affirment que 90 % des gens qui guérissent du cancer ne changent pas leur comportement !

Notre environnement auquel toute l’Humanité est rattachée comme à son cordon ombilical est gravement détruit par le réchauffement de la planète et toutes les formes de pollution. Pour des millions de personnes, ce que des milliers d’experts affirment depuis des décennies n’a pas beaucoup de crédibilité; on se permet même de ridiculiser grossièrement les constats scientifiques de ces gens.

Et pourtant, tous les jours, nous sommes frappés de plein fouet par les conséquences graves et coûteuses de toutes ces formes de pollution: trouble d’apprentissage et de comportement, perte de fertilité, augmentation du taux de cancer, obésité, dépression et burnout, hausse du coût des aliments, malformations physiques de la faune aquatique, éclosions récurrentes de cyanobactéries, présence des tiques, tempêtes hivernales, pluies diluviennes, sécheresses, feux de forêts, inondations, etc.

Et pourtant nous demeurons insensibles et sceptiques. Comme la grenouille, nous nous habituons à vivre jour après jour dans une eau qui se réchauffe et qui peu à peu nous ébouillante. Bien sûr, nous entendons certains politiciens nous parler avec les larmes aux yeux du sort réservé aux prochaines générations. Pourquoi ces larmes? Ils veulent nous faire croire que le déficit et la dette sont des tragédies tellement graves qu’il faut absolument réduire les dépenses (investissements) dans la protection de l’environnement. Apparemment, nous n’avons pas les moyens financiers pour protéger la qualité du sol, la qualité de l’air, la qualité de l’eau. Il n’y a qu’une cible à viser : la croissance économique au détriment de notre mère la Terre. Il est plus grisant d’augmenter la vitesse du bateau que de réparer les fissures qui laissent entrer l’eau dans la cale, situation que l’on banalise facilement.

Nous continuons à gaspiller quotidiennement des millions de gallons d’eau potable dans des lessives et des douches inutiles; nous continuons à jeter et changer une foule d’objets encore utiles et utilisables pour des questions de modes et de couleurs; nous continuons à refuser les transports en commun et le covoiturage; nous continuons à tenir allumés après 22 h de multiples éclairages qui non seulement n’apportent absolument ni beauté, ni sécurité, mais gaspillent la beauté de la nuit et du ciel étoilé; nous continuons à allumer des feux de bois qui jettent des tonnes de poussière dans l’atmosphère; nous continuons à épandre des tonnes de pesticides et autres ‘cides’ sur nos parterres; nous refusons de faire le tri des matières compostables et récupérables; nous continuons à utiliser et jeter des millions de bouteilles d’eau en plastique et des sacs en plastique qui polluent tragiquement les océans; nous continuons à cultiver le maïs et à tondre les gazons jusque sur le bord des ruisseaux et des fossés, des lacs et des rivières.

Le Jour de la Terre, le 21 avril, c’est la journée consacrée à nous sensibiliser à la survie de notre génération et des générations futures. La situation est dramatique, il faut agir et voter pour le parti politique qui acceptera de placer la protection de l’environnement au cœur et au sommet de ses priorités économiques. Sans un environnement en santé, aucune économie ne peut non seulement croître, mais survivre.

André Beauregard

Shefford

Vivement, un nouveau CHSLD !

L’AQDR Granby s’est réjouie à la lecture de l’article (La Voix de l’Est, samedi 7 avril, p. 5) concernant la construction du nouveau CHSLD de 176 places promis depuis 2016. Elle espère que la sortie du maire, Pascal Bonin, et du député provincial, François Bonnardel, fera avancer le dossier. 

On avait promis ce CHSLD pour 2019 de façon à libérer le 4e étage de l’hôpital. On se demande quand ce sera construit. On aimerait bien avoir des réponses, connaître quand notre population verra ce nouvel édifice. 

Toutes personnes vulnérables, y compris les personnes aînées, ont droit de vivre dans un lieu sécuritaire, entourées de personnel qualifié et suffisant pour recevoir des services de qualité et des soins requis selon leur état de santé. Toute attente est nuisible, parfois fatale. Nous voulons que le nouveau CHSLD soit construit dans les meilleurs délais. Finis les beaux discours, passons à l’action.

Nous, membres de l’AQDR Granby, demandons au gouvernement de rendre clair à la population où en est rendu le projet. On aimerait connaître les raisons du blocage, si blocage il y a. 


Pauline Robert, présidente de l’AQDR Granby


Le dévouement des bénévoles


En cette Semaine de l’action bénévole, je tiens à souligner le dévouement et la passion qui animent les nombreux bénévoles de la région. Ils donnent généreusement de leur temps et mettent leurs compétences à profit pour contribuer au bien-être de notre communauté; leur apport est tout simplement inestimable! 

Les bénévoles sont la force collective d’aujourd’hui et de demain, leur engagement est vital pour le bien-être de notre communauté. 

 J’invite donc la population à profiter de cette semaine pour féliciter les bénévoles qui nous entourent… ils sont exceptionnels! Merci aux membres du Comité organisateur, à l’équipe permanente du Centre d’action bénévole de Granby, qui soutient toutes les activités, et surtout, merci à tous les bénévoles! Je vous souhaite une excellente Semaine de l’action bénévole!

 

Mireille Giguère,  présidente du Comité organisateur de la Semaine de l’action bénévole


Merci aux bénévoles

En cette Semaine de l’action bénévole, nous profitons de l’occasion pour remercier tous les bénévoles engagés auprès du Centre d’action bénévole de Granby. C’est grâce à votre soutien indéfectible que nous réalisons notre mission depuis 1966! Vous avez effectué plus de 26 000 heures de bénévolat l’an dernier, votre générosité est incroyable!

 Merci mille fois  de la part de l’équipe du Centre d’action bénévole de Granby.


Nathalie, Patrick, Joanne, Elaine, Lyne, Sonia, et Meggie