La nouvelle image de Granby?

Il semble bien que nous assistions à « une invasion de sculptures d'animaux géants » dans la ville de Granby.
Le phénomène de la création de statues et d'automates gigantesques existe ailleurs, spécialement en Europe. Ces monstres déambulent lors de fêtes d'enfants, d'événements populaires, de théâtres de rue, etc. Généralement, on ne les installe pas dans les villes pour une longue durée. On rapporte que l'archevêque d'Ottawa, voulant célébrer le 150e anniversaire du pays, accepta qu'une araignée robotique géante grimpe sur la façade de sa cathédrale, le temps d'une fin de semaine, au grand dam des gens du quartier. L'archevêque a dû se débattre dans une toile de critiques.
Chez nous, la décision « de la mise en place d'un nouveau branding... flyé... made in Granby » (il y a des mots français pour le dire !) est prise depuis avril, sans que les citoyens n'aient été vraiment consultés. C'est pourtant une démarche importante que celle de donner une nouvelle image à notre ville. Surtout que, selon les prévisions, la mise en place de cette nouvelle image s'étendrait sur trois ans. Avait-on peur de l'opinion des électeurs quant au projet et à ses coûts ? On a choisi d'aller « loin dans le out of the box ( !) », de « faire jaser » de « décoiffer ». 
Heureusement, le gros canard jaune n'a pu nager jusqu'ici. Mais une baloune-pieuve verte l'a remplacé. Échouée sur la bibliothèque avec ses tentacules molles battant au vent, elle regarde des rayons de livres et un noble sarcophage romain. Elle s'ennuie de ses eaux torrides. Heureusement, elle n'est qu'en visite. On n'aura qu'à payer son séjour. Il en va autrement de la girafe rouge de la place du marché public. Cette oeuvre de deux citoyens d'ici se marie très bien à un environnement de feuillage et de meubles rouges. À mon avis, c'est un bel ensemble et espérons que l'installation des autres bestioles attendues soit faite de façon intelligente en tenant compte de l'environnement. Il ne faudrait pas transformer la ville en un immense mini-putt (mini-golf) garni de monstres.
Émile Roberge
Granby