Le mont Brome.

La fin de Protégeons Bromont

LA VOIX DES LECTEURS / Protégeons Bromont a atteint son objectif, soit de créer un parc important sur le massif du mont Brome. Cet OBNL est donc complètement justifié de fermer ses livres.

Il est temps de mettre en perspective quelques éléments importants afin d’éviter que des perceptions deviennent réalités.

Lors de la fondation de Bromont, il était anticipé de construire plusieurs unités d’habitation en montagne. D’ailleurs, deux rues situées entre le mont Brome, le mont Horizon et le mont Bernard avaient été construites pour accéder à ces sites de développement.

Nous étions à la fin des années 50, début des années 60.

Puis, dans les années 80, ces projets sont revenus sur la table à dessin, sans jamais aller de l’avant.

L’équipe de Ski Bromont est revenue à la charge avec le projet Val-8, un projet hybride, en proposant la protection des sommets, tout en y insérant un développement immobilier. On se retrouve au début des années 2005.

Puis, 2013. Les temps ont changé et la protection d’une grande partie du massif du mont Brome m’interpelle, ainsi qu’une vingtaine de Bromontois.

C’est à ce moment que j’ai décidé de me joindre au mouvement Protégeons Bromont afin de convenir avec le propriétaire des terrains de Ski Bromont d’un montant pour en faire l’acquisition.

Ce fut le début d’une période rocambolesque. La volonté de la population et, surtout, de tous ceux et celles qui se sont donnés à la cause à fait en sorte que les terrains du massif qui auraient pu devenir un beau projet immobilier pour certains est devenu un meilleur projet pour les générations présentes et futures, c’est-à-dire un parc protégé à vie.

Cinq ans plus tard, après que toutes les parties eurent accepté de négocier avec la volonté de s’entendre pour que la région en sorte gagnante de même que la Ville de Bromont, les citoyens de Bromont et de la région, une entente a été convenue.

Deux beaux projets, mais un meilleur que l’autre, et c’est le plus beau qui a fini par prédominer.

En février 2018, une bonne partie du massif du mont Brome devenait un parc à tout jamais.

Merci à tous les membres représentant les divers intervenants, à nos gouvernements fédéral, provincial et municipal, et à tous les donateurs.

Gérald Désourdy - Bromont