Notre premier ministre devrait demander qu'un groupe de juristes soit présent pour décortiquer exactement les demandes des femmes autochtones afin d'obtenir une réponse franche et directe.

La concertation comprise par le premier ministre

Notre premier ministre a statué qu'une table de personnes peut arriver à une réponse équitable et recevoir une décision juste et équitable.
Pour moi, la concertation n'aboutit pas nécessairement à une décision définitive, mais qu'elle vise à la préparer.
Notre premier ministre devrait demander qu'un groupe de juristes soit présent pour décortiquer exactement les demandes des femmes autochtones afin d'obtenir une réponse franche et directe. Le seul moyen, à mon avis, est de soumettre le tout à des juristes chevronnés.
Ce dilemme qui dure depuis très longtemps et dont la réponse est toujours la même, non coupable.
Maurice Joseph
Shefford