Le conseil municipal de Granby

Honneur au conseil de ville de Granby

Le conseil de ville de Granby vient de conclure une entente de principe concernant le renouvellement de la convention collective des policiers et policières. Je tiens à chaudement féliciter le conseil pour cet accomplissement. Cette réussite fait partie des gestes les plus importants accomplis par le conseil durant ce mandat.
Malheureusement, peu de Granbyens pourront apprécier la valeur de cette entente et les honneurs qui vous reviennent pour le devoir accompli. Tout comme peu de Granbyens pouvaient voir le manque d'intérêt que portait l'ancien conseil à la gestion des affaires internes et qui a mené à cette relation désastreuse avec les policiers et policières.
Pour avoir discuté avec des policiers, je comprends à quel point ils se sont sentis abandonnés par leur employeur avec l'ancien conseil. Imaginez, en pleine crise, aucun membre du conseil ne daignait participer aux négociations, pas même le maire. Je vois que le conseil actuel a bien compris l'importance de s'impliquer. Comme l'a si bien résumé le conseiller Jocelyn Dupuis : « On avait un problème de relation de travail avec les policiers. On a écouté ce qu'ils avaient à nous dire ». Simple, beau, efficace.
C'est pourquoi je souhaite l'abandon des séances tenues à huis clos. Non seulement les gens auraient pu voir l'évolution de ce dossier et apprécier le travail que notre conseil a fait à sa juste valeur, mais probablement que les citoyens auraient pu voir à quel point le conseil précédent déraillait. Nous aurions ainsi pu l'arrêter avant qu'il ne fasse autant de tort à notre ville et le conseil actuel aurait pu utiliser son temps pour résoudre d'autres problèmes plutôt que de le perdre à ramasser des pots cassés.
Encore une fois, M. Bonin, je considère la conclusion de ce dossier comme étant l'un de vos meilleurs coups pour ce présent mandat et je vois là l'étoffe d'un bon maire. Avec de tels gestes, on peut imaginer que la fierté et le sentiment d'appartenance reviendront à nouveau conquérir le coeur des Granbyens.
Denny O'Breham
Granby