Hommage à un bâtisseur

Nous avons perdu récemment un grand bâtisseur du Québec, monsieur Jacques Parizeau. Un homme très sympathique, intègre, avec de grands principes auxquels il était très attaché.
Un grand économiste également, qui aurait pu diriger n'importe quelle grande banque ou institution financière n'importe où dans le monde.
Il avait une résidence dans les Cantons-de-l'Est et fut un très bon client fidèle à la Pépinière Abbotsford durant plus de30 ans. Dans les années 70, on le voyait très souvent. Après avoir fait ses choix de végétaux, nous remplissions sa voiture à ras bord. Il y en avait partout entre les sièges et, souvent, mon père, Jean-Claude, allait lui livrer le dimanche soir ceux qui n'étaient pas entrés dans son véhicule.
Je me rappelle de lui pour l'avoir croisé souvent dans le centre de jardin. Monsieur Parizeau était un grand connaisseur d'horticulture, surtout des rosiers hybrides de thé. Quand il arrivait le vendredi soir, il pouvait passer plus d'une heure à les observer, les apprécier. Si je me rappelle bien, son rosier préféré était le «Queen Elizabeth».
Nous souhaitons offrir nos plus sincères condoléances à sa famille et amis.
 
Pierre Paquette
Saint-Paul-d'Abbotsford