Financer la dette du Québec

Un jour, un brillant économiste qui était alors ministre des Finances créa un programme afin de faire participer les Québécois à la bourse qu'on appela les R.E.A. (régimes d'épargne-action).
Tout en permettant de fournir du financement à nos entreprises québécoises, on incitait ainsi beaucoup de gens à épargner. Sans parler de la Caisse de Dépôt, il créa, si je me souviens bien, le Fonds de Solidarité des travailleurs, qui est encore très populaire. Il ne faut pas oublier que ces deux formules donnaient au départ droit à un abri fiscal aux travailleurs et travailleuses du Québec.
Pourquoi donc aucun gouvernement actuel n'envisage-t-il pas d'être innovateur en offrant aux citoyens de participer au financement de la dette du Québec? Imaginez que c'est onze milliards de dollars d'intérêt par année qui sort de l'économie québécoise. Il y a différents moyens, à mon humble avis, d'assainir les finances publiques. Pensons-y et bravo, M. Parizeau.
 
Yvon Lavoie, Granby