Et toi... m’entends-tu?

LA VOIX DES LECTEURS / Une part de tristesse

Envahie mon regard.

Une lourdeur

Souffle en mon cœur.

Oublier cette lourdeur.

Faire preuve de chaleur.

Enrober chaque instant

De douceur, de couleur.

Vous écrire…

Vous dire…

Me dire!

Vous me manquez.

Je cherche en moi

Votre présence.

Trop de distance,

Trop d’errance.

Dans le silence…

S’annonce cette chance

De voir poindre à l’horizon

Une main tendre

Offrante et délivrante.

Parle-moi…

Dis-moi que tu es là,

Que tu ne m’oublies pas.

Que pour toi je compte encore.

Que pour toi…

Parle-moi, à moi!

Oui, une grande tristesse

Remplie mes yeux.

Les larmes coulent

Sur mon visage.

Ma tête s’engourdie.

Je pense à vous.

Pensez-vous à moi?

Je vous vois.

Me voyez-vous?

Ma force c’est vous.

Mon courage c’est vous.

Ma volonté c’est vous.

Vous tous ma Famille, mes Amis.

Vous tous que j’admire.

Vous tous que je regarde vivre.

Parlez-moi à moi.

Au tendre de mon cœur,

Au doux de ma vie,

À la fleur que je porte,

Aux racines qui nous unissent,

Aux merveilles partagées.

Parlez-moi

De près et de loin.

Chuchotez-moi

Votre douceur, votre ardeur.

Toute cette vivance

Qui fait de nous

Des êtres lumineux.

Je vous espère

Tous et chacun,

Petits et grands,

Plus vieux et plus jeunes.

Une tristesse

Une lourdeur en mon cœur

Votre absence…

Et toi…

M’entends-tu?

***

Avec beaucoup d’amour et de tendresse.

En écho à la souffrance de nos aînés,

Des personnes seules, isolées.

Thérèse Lambert

Granby