Dure bataille pour la transparence

Des félicitations s'imposent au journaliste Michel Laliberté pour l'importance qu'il donne aux dossiers sur la transparence de nos organismes publics, tel que celui d'une demande d'accès à l'information par un membre du conseil de quartier 2 concernant des documents sur le ruisseau Bouchard. Probablement que M. Laliberté, en tant que journaliste, est la première victime de ce mur de verre concernant la transparence, mais tant mieux s'il ne lâche pas le morceau.
On remercie aussi la direction de La Voix de l'Est de laisser toute la latitude à M. Laliberté de faire la lumière sur de tels sujets. Des sujets qui peuvent être ennuyants pour le commun des mortels. Du moins tant qu'il n'a pas besoin de négocier avec les organismes publics.
Il est important de dénoncer cette façon archaïque de donner accès aux documents à la Ville de Granby, soit en faisant une demande écrite. Nous sommes à l'ère de l'Internet et de tels documents devraient être disponibles directement sur le site de la Ville en quelques clics ou à l'aide d'un moteur de recherche. Les documents sont déjà informatisés puisque les membres du conseil fonctionnent depuis longtemps « sans papier ». Il suffit de les téléverser sur le serveur de la Ville.
Pour démontrer l'importance qu'accorde l'administration actuelle à l'accès à l'information, un lien existe sur le site de la Ville pour obtenir le formulaire de demande d'accès à un document... mais le lien ne fonctionne pas.
J'ai hâte qu'il y ait des politiciens qui prennent au sérieux le problème du manque de transparence - que ce soit concernant l'accès à l'information ou les séances à huis clos -, et ce, même s'il n'y a pas d'intention malhonnête derrière tout ça.
Denny O'Breham, Granby