Deux langues peut-être officielles, mais officieusement inégales

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Article réservé aux abonnés
Le porte-voix des Anglo-Québécois, le Québec Community Groups Network, estime que le projet de loi C-32 de la ministre Mélanie Joly est une «attaque claire» contre l’égalité du français et de l’anglais.