Décevant, Justin Trudeau

LA VOIX DES LECTEURS / Je suis déçu que le dépôt d’un projet de loi modifiant l’assurance-emploi soit passé sous le radar de plusieurs médias.

En effet, le projet de loi C-212 a été déposé à la Chambre des communes le jeudi 20 février dernier et, à mon grand étonnement et avec beaucoup de déception, j’ai appris que tous les députés libéraux du Canada avaient voté contre et tous les partis de l’opposition pour.

Ce projet de loi vise à modifier les alinéas 12(3) et 152(14) afin de prolonger à 50 semaines les prestations d’assurance-emploi des citoyens Canadiens qui souffrent de cancer ou de maladies graves. Si vous perdez votre emploi, vous avez droit à 50 semaines de prestations. Mais si vous êtes atteints de cancer ou d’une maladie grave, vous n’avez droit qu’à 15 semaines.

Cette loi date des années 70 et n’a jamais été modifiée à cet égard. Ma fille a eu le douloureux diagnostic de cancer récemment. Des traitements de chimiothérapie, des opérations et de la réadaptation s’échelonneront sur plus d’une année.

L’accompagner nous amène à être au cœur du milieu de l’oncologie. Des mères monoparentales, des pères ou des mères qui sont le soutien financier de leur famille vivent des situations financières infernales et risquent souvent de tout perdre. Monsieur Trudeau, vous en aviez fait un engagement électoral. Vous m’avez trahi et, surtout, trahi tous les Canadiens qui sont aux prises avec une maladie grave. De plus, l’argent de la caisse de l’assurance-emploi provient des travailleurs et des employeurs, il ne vous appartient pas. Il doit être remis en soutien financier aux Canadiens en difficulté à la suite de la perte de leur emploi quand ils sont atteints d’une maladie grave.

Je m’en souviendrai, M. Trudeau.

Jacques Lasnier

Granby