De petites demandes

Souvent lors d'une campagne électorale, nous aimons parler des grands enjeux municipaux, d'environnement, d'économie et de culture. Mais il suffit de faire du porte-à-porte, de rencontrer les gens, de discuter avec eux, pour comprendre que la politique municipale est faite de petites choses souvent oubliées.
Hier, j'ai eu le plaisir de parler à un aîné, un homme solide rempli d'humour. Il me parle de la chaude météo, des balades que son épouse et lui font - elle en vélo électrique et lui en triporteur. Il me demande : « pouvez-vous asphalter juste une toute petite partie devant le passage qui nous mène vers la piste cyclable aux abords de la rue Montréal ? Ça me permettrait de suivre mon épouse lors de ses déplacements ». 
Une demande toute simple, cinq pieds d'asphalte, pour un homme qui aimerait accompagner sa douce. C'est aussi ça être conseiller municipal.
Michel Bilodeau
Bromont