La candidate du NPD dans Honoré-Mercier et ancienne journaliste, Chu Anh Pham.

Crise dans les médias: terminé le temps des beaux discours

POINT DE VUE / Le marché médiatique québécois et canadien traverse des moments difficiles. Au cours des dix dernières années, plus de 16 000 emplois liés au secteur des médias ont été perdus à l’échelle du pays. Comme si ce n’était pas assez, ce que plusieurs laissaient présager dans les derniers jours se confirme aujourd’hui : le Groupe Capitales Médias est acculé à la faillite.

Le Groupe Capitales Médias est propriétaire de plusieurs quotidiens régionaux au Québec. À terme, c’est donc des centaines d’autres emplois d’ici qui se retrouvent directement menacés.

Justin Trudeau se dit préoccupé par la situation, mais ne fait rien pour s’attaquer à la crise qui sévit. Le gouvernement libéral refuse toujours de taxer les géants du web au même titre que les médias d’ici. Il continue d’accorder un congé fiscal à des multinationales qui s’accaparent un fort pourcentage des revenus publicitaires en ligne au Canada et qui envoient leurs profits directement dans les paradis fiscaux.

Bien que certains gouvernements aient légiféré contre ces mesures, le gouvernement canadien reste les bras croisés. La faillite du Groupe Capitales Médias aurait pu être évitée si notre gouvernement s’était tenu debout et avait appliqué les mêmes règles pour tout le monde.

Au NPD, nous sommes fiers de nous tenir aux côtés des médias de chez nous et de demander une plus grande équité fiscale. L’information est un service essentiel pour les gens et pour la santé de notre démocratie: il est de la responsabilité du gouvernement de déployer les moyens pour en assurer sa survie.

Jagmeet Singh et les néo-démocrates mettront fin au congé fiscal des géants du web et appliqueront des règles fiscales équitables pour tout le monde.

Chu Anh Pham - Candidate du NPD dans Honoré-Mercier