Contre les taxes pour les services ostéopathiques

La VOIX DES LECTEURS / Le 8 septembre dernier, l’Agence de revenu du Canada publiait, d’une façon tout à fait inattendue et sans préavis, une nouvelle concernant la collecte des taxes pour les services ostéopathiques. En vertu de ces nouvelles dispositions, les services d’ostéopathie seront désormais assujettis à la TPS et à la TVQ, car cette décision sera également appliquée par Revenu Québec, dans une perspective d’harmonisation.

Voici l’impact sur les Québécoises et les Québécois : alors que les Québécoises et les Québécois sont confrontés à d’importants défis à l’égard de leur accès à des soins et services de santé, cette décision nous apparaît particulièrement insensée. Dans le contexte actuel de la pandémie, la population se voit ainsi imposer de façon tout à fait injustifiée, un fardeau financier dû à ces nouvelles taxes, ce qui risque de compromettre leur accès aux soins en ostéopathie.

L’encadrement de la profession : il faut savoir que l’encadrement de la profession d’ostéopathe est actuellement en discussion avec le gouvernement du Québec et que cette démarche n’a jamais été aussi avancée avec le cabinet de la ministre de l’Éducation supérieure sous la gouverne de Danielle McCann. Il est important de noter que le gouvernement du Québec reconnaît les ostéopathes comme professionnels en soins thérapeutiques inscrits sur la liste des services essentiels pendant la pandémie.

En terminant, il m’apparaît donc essentiel que l’Agence de revenu du Canada et Revenu Québec reviennent sur leur décision immédiatement, et nous comptons sur vous pour soutenir la communauté des ostéopathes au Québec, mais surtout notre clientèle qui bénéficie de nos services de soins. Ostéopathie Québec est une association qui à elle seule regroupe plus de 1700 membres.

En espérant pouvoir compter sur votre appui dans cette démarche.

Annie Fortin, membre d’Ostéopathie Québec

Granby