Bilan de mon sit-in

LA VOIX DES LECTEURS / Comme je l’avais annoncé dans La Voix de l’Est, j’ai fait mon sit-in le samedi 7 septembre, de 9 h à 15 h 30, en soutien à notre journal.

J’avais aussi sollicité les citoyens, qui ne peuvent concevoir que leur journal disparaisse, de venir signer un formulaire d’engagement symbolique qui avait pour but de démontrer concrètement notre solidarité envers nos gens des médias.

Voici les résultats, roulement de tambours... 11 signatures, dont la mienne et deux de mes amis. Avec un tel résultat, je conseille aux employés de La Voix de l’Est de préparer leur CV.

Suis-je déçu ? Non. 

Ça fait juste confirmer que nous sommes dans un monde de « je », « me », « moi ». Si ça touche directement ma poche ou mon milieu immédiat, là, je crie aux loups.

Jouer le rôle d’observateur et laisser l’élite, les politiciens, les syndicats prendre le contrôle de nos médias, c’est le commencement de la fin de la démocratie.

Pour une presse complètement indépendante, l’idéal serait de former une coop avec les employés, des investisseurs privés et des citoyens. Comme le disait une intervenante, que les gouvernements mettent leurs culottes et qu’ils aillent chercher notre dû chez les GAFAM, pour permettre de rentabiliser une future coop.

Côté positif de ma journée : j’ai pu rencontrer des membres du personnel de La Voix de l’Est, qui ont eu la gentillesse de venir me remercier pour mon soutien.

P.S. Après à ma journée, je peux confirmer que la circulation rue Dufferin est fluide devant l’édifice de La Voix de l’Est et que les feux de circulation au coin de l’avenue du Parc et Mountain sont très bien synchronisés. 

Richard Dubé

Granby