Assainir les finances de Sutton

Nous constatons à Sutton une implication exemplaire des citoyens et des citoyennes pour la réussite des affaires municipales. Alors que dans la province 45 % des postes au conseil municipal sont élus par acclamation, à Sutton tous les postes iront en élection.

Le principal défi pour les quatre prochaines années sera d’arriver à une saine gestion des finances de notre ville. Cette semaine, le journal La Voix de l’Est révélait que Sutton était, en 2016, au 189e rang sur 208 villes pour les dépenses municipales les plus élevées par habitant. Sutton dépense deux fois plus que les villes équivalentes les plus performantes pour les dépenses d’exploitation ! Quant à la dette, celle-ci était de 8 M$ au 31 décembre 2014, alors que deux ans plus tard, elle était de 14 M$ en raison, entre autres, des dépassements de coûts pour la réfection de l’hôtel de ville et du parc Goyette/Hill. Le scandale n’est pas nécessairement que la dette augmente, mais que cette dette est générée en raison d’une mauvaise gestion.

Nous reconnaissons le courage et la détermination des nouveaux venus sur la scène municipale qui sont prêts à relever ce défi de l’assainissement de nos finances.

Au poste de maire, monsieur Michel Lafrance a fait carrière dans la gestion d’aéroports canadiens, de Sept-Îles à Yellowknife. Il fut responsable, pendant une période donnée, de 1200 personnes assumant différents postes. Depuis sa retraite, il s’est donné une compétence dans le domaine de la santé. De plus, il est présentement vice-président du comité de développement économique de Sutton.

Dans les districts électoraux 1, 3 et 4, nous avons des gestionnaires reconnus, en la personne de Daniel Martin, 15 ans d’expérience dans la gestion de L’auberge les Appalaches, rue Maple. Patricia Lefevre, en tant que directrice du Parc d’environnement naturel depuis 2012, a réussi à doubler la fréquentation des sentiers. Rosane Cohen a une expérience de 25 ans à gérer des budgets de production en cinéma et télévision.

Dans les districts électoraux 2, 5 et 6, les candidates et le candidat sont allés se chercher des diplômes significatifs dans le domaine des finances. Madame Diane Duchesne est bachelière en administration des affaires (B.A.A.), monsieur André Forest a une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ENAP) et madame Lynda Graham a une maîtrise en administration des affaires (MBA).

En résumé, nous sentons un vent de fraîcheur dans les nouveaux venus et un désir de changement dans la population suttonnaise.

Votre vote le 5 novembre sera déterminant.

Bonne chance,


Gilles Lavoie

Coordonnateur depuis 12 ans du Forum citoyen à Sutton