Rares sont les semaines où l’éducation n’est pas abordée dans notre journal local.

Appui à La Voix de l’Est

LA VOIX DES LECTEURS / Rares sont les semaines où l’éducation n’est pas abordée dans notre journal local. Notre commission scolaire, avec ses 42 établissements qui accueillent chaque jour plus de 17 000 élèves sur les territoires de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi, bouillonne de vie comme une microsociété au sein de notre grande communauté, et la nouvelle y est inépuisable.

Dans ce flot d’actualités, des voix nombreuses et peut-être aussi des échos disparates viennent parfois brouiller la qualité de l’information. Et à l’ère où la nouvelle se consomme à la vitesse de l’éclair sur les plateformes sociales, la rigueur n’est pas toujours au rendez-vous.

Nos journalistes régionaux, eux, s’efforcent encore aujourd’hui de bien vérifier l’information, de veiller à ce qu’elle soit juste en demandant des entrevues, en allant sur le terrain, en se rapprochant des interlocuteurs. Nos journalistes ne sont pas avides de nouvelles au point d’en fabriquer. Non, ils prennent le temps de faire leur travail consciencieusement.

Et ce travail, accompli avec le plus grand sérieux, est fondamental : pour nos écoles, pour nos entreprises, pour nos villes, pour nos citoyens. Il provoque des échanges, soulève des débats et des remises en question, lesquels sont essentiels à la saine évolution de notre région, mais aussi de nous-mêmes en tant qu’individus. Alors là, cette évolution est cruciale chez nos élèves! Elle constitue ce passage obligé vers une construction forte des adultes responsables, critiques et outillés qu’ils deviendront. Jour après jour, nos jeunes veulent changer le monde, l’améliorer. Ils sont remplis d’espoir et ont toute la fougue pour faire avancer les choses. Ils aspirent à faire mieux que ceux qui les ont précédés, et cet élan est nourri, notamment, par une meilleure connaissance d’eux et de ceux qui les entourent.

Un journal comme La Voix de l’Est participe sans contredit à leur construction, parce qu’il dépeint notre communauté, ses défis, ses enjeux, ses réussites et ses échecs, et leur procure ainsi des éléments nécessaires au développement de leur jugement, de leur rôle de futur citoyen actif.

La Voix de l’Est et ses artisans contribuent donc, à leur manière, à notre mission éducative. Ils alimentent nos leaders de demain. Et ils y arrivent, parce que ce sont eux qui connaissent le mieux notre communauté. Ils sont près de nous chaque jour. Je joins donc ma voix à tous ceux et celles qui croient à la pérennité des quotidiens régionaux.

Journalistes d’ici, soyez fiers d’exercer votre métier. De nos élèves émergeront assurément des journalistes qui, je l’espère, seront tout aussi fiers et poursuivront, avec autant d’ardeur et en région, la quête de l’information.

Eric Racine

Directeur général de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs