MISSION [+] MICROBRASSERIES

La bière du Québec, un symbole dans nos régions

Lorsque les premières brasseries artisanales du Québec ont ouvert leurs portes, il y a maintenant plus de 30 ans, très peu de gens s’attendaient à voir un développement aussi exponentiel de l’offre de bières au Québec. De jeunes entrepreneurs avaient l’idée folle de fabriquer de la bière en petite quantité et d’offrir différents styles, inspirés du monde entier, à une clientèle qui consommait principalement de la bière blonde douce. Une idée tellement folle que l’autorité qui délivre les permis de production n’en avait pas émis un depuis des décennies. À l’époque, on voyait bien plus d’achats et de fermetures d’anciennes brasseries industrielles familiales que d’ouvertures de microbrasseries.

Aujourd’hui, c’est près de 240 brasseries qui s’étendent de l’Abitibi à la Gaspésie en passant par toutes les régions touristiques de la province. Et si on se fie aux très nombreux dossiers de demande de permis en cours, le Québec aura bientôt 30 % de plus de brasseries. Ce n’est donc pas un phénomène de mode, comme plusieurs le pensaient il y a 30 ans, mais une culture bien ancrée au Québec. 

Chaque année, plus de 650 nouvelles bières rejoignent les tablettes de vos détaillants favoris. Le consommateur a le choix et il le fait savoir. De moins en moins fidèle à une marque, il aime se laisser séduire par les nombreuses bouteilles ou canettes qui trônent sur les étalages. En 30 ans, le marché de la bière a bien changé.

Philippe Wouters, spécialiste en bières, consultant et formateur

Le consommateur aussi a changé. Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser à la bière artisanale et à choisir des produits en fonction de vos goûts. On ne boit plus forcément de la bière blonde douce, mais on apprécie découvrir le caractère amer des houblons, les notes acidulées de certaines bières issues d’une tradition de brassage ancienne ou l’affinage en fût de chêne, présentant des notes aromatiques complexes aux bières qui y ont séjourné quelques mois. La bière se raffine, au grand plaisir des artisans brasseurs et des consommateurs.

Les brasseurs du Québec, au fil du temps, ont même réussi à créer des styles de bières uniques et à exploiter ce que le terroir du Québec offre de mieux chaque année. Les bières aux petits fruits de nos champs sont très populaires. On trouve des bières aux bleuets, bien sûr, mais également à la camerise et à l’argousier, offrant des notes légèrement acidulées. Les épices boréales sont souvent ajoutées dans des recettes de bières, remplaçant les épices traditionnelles qu’utilisaient les brasseurs européens au siècle dernier. Sans compter le développement d’une filière houblon et céréale, spécialement développée pour approvisionner les nombreuses brasseries québécoises.

La bière au Québec est de plus en plus un produit du terroir. En 30 ans, les nombreuses brasseries installées dans toutes les régions du Québec ont réussi à créer une offre touristique qui n’existait pas auparavant. On se déplace, au gré des envies et des bières à déguster, sur les routes du Québec.

Philippe Wouters
Spécialiste en bières, consultant et formateur