Contenu commandité

Côte-Nord

Musée régional de la Côte-Nord: gardien du patrimoine

Cet été, le Musée régional de la Côte-Nord s’est refait une beauté. On vous y présente des expositions incontournables dans des salles revisitées, à la fine pointe de la technologie muséale.

Le Musée régional de la Côte-Nord s’est donné comme mission de protéger le patrimoine nord-côtier. Que ce soit dans les domaines de l’ethno-histoire, de l’archéologie ou des sciences naturelles, il propose tout au long de l’année des expositions qu’il ne faut pas manquer. Diffuseur en arts visuels, il est aussi une vitrine incontournable pour les artistes nord-côtiers. Cet été, Sept-Îles est un passage obligé.

Règne le souffle

Ito Laïla Le François explore les liens entre le corps et le territoire, confirmant ici son idée que nous ne faisons qu’un avec la nature par le biais de neuf sculptures hybrides (verre, céramique, bois et textile).

C’est à travers une sélection de plus de 40 000 artefacts reconstituant l’histoire de la région – de Tadoussac à Blanc-Sablon en passant par Anticosti et les villes nordiques – que l’exposition ­permanente Terres de sens: le grand voyage traverse plus de 8000 ans d’histoire de la Côte-Nord.

Côte-Nord

Le Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent: Trois centres d’interprétation et d’observation à découvrir

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est une aire marine protégée qui s’étend à une grande partie de l’estuaire du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. D’une superficie de 1245 kilomètres carrés, soit l’équivalent de deux fois et demie l’île de Montréal, le parc a 20 ans cette année. Plus de 1600 espèces sauvages y ont été recensées. Cette aire est d’ailleurs reconnue comme l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines. Parcs Canada invite le public à découvrir trois centres d’interprétation et d’observation qui sont des lieux exceptionnels pour observer les baleines et les mammifères marins, depuis la rive.

Cap-de-Bon-Désir

Le Centre d’interprétation et d’observation Cap-de-Bon-Désir est situé dans une station de phare. Un musée aménagé dans la maison du gardien raconte l’histoire de la station et dispose de maquettes présentant les baleines selon leurs proportions. Le Cap-de-Bon-Désir est l’endroit de prédilection pour observer le petit rorqual. Un sentier mène à un belvédère couvert ainsi qu’à des rochers donnant dans ­l’estuaire du Saint-Laurent. De là, on peut observer les baleines et les phoques, qui s’approchent parfois à quelques mètres de la rive.

On peut aussi y découvrir les plantes et les animaux qui vivent sur le littoral lors d’une activité guidée à marée basse. L’activité 30 pieds chez Neptune offre la chance de voir et toucher des spécimens marins, comme des oursins, des étoiles de mer, des moules, des concombres de mer, des anémones, des méduses et des soleils de mer.

Côte-Nord

Tadoussac en trois temps

À l’embouchure de l’estuaire du Saint-Laurent et de la rivière Saguenay, Tadoussac s’est imposé comme un passage obligé pour les grands explorateurs venus marquer le début de la colonie. Pour en connaître davantage sur l’histoire et la biodiversité du lieu, trois attraits sont des incontournables.

1. POSTE DE TRAITE CHAUVIN 

À la rencontre de Tadoussac

Fondé par Pierre de Chauvin de Tonnetuit en 1600, le poste de traite de Tadoussac participe à la naissance de la Nouvelle-France. Dans ce lieu d’échange situé au cœur de la baie de Tadoussac, Premières Nations et Européens ont non seulement troqué des marchandises, mais ils ont aussi partagé des connaissances et des valeurs. 

L’actuel poste de traite Chauvin est une reconstitution du tout premier bâtiment. Il fut construit en 1942 par William H. Coverdale, propriétaire de l’Hôtel Tadoussac qui possédait une importante collection d’objets amérindiens. L’exposition actuelle propose trois grands thèmes développés autour d’un maître mot : la rencontre. Ces thèmes sont: le lieu, les acteurs et les échanges. De juin à octobre, des guides sont sur place pour répondre aux questions des visiteurs curieux d’en connaître davantage sur les mœurs et les traditions de l’époque.

Parcours ludique pour enfants

Les enfants vont adorer suivre le parcours ludique du petit castor Amishku qui leur en apprendra beaucoup sur l’histoire des animaux de la forêt et les habitants du fleuve Saint-Laurent.