Geneviève Lefebvre Kyle, en rouge, est la fondatrice du podcast Parent Talk. Elle est accompagnée ici de sa complice, Heater Fox.

Une voix qui s’adresse aux parents

La radio pourrait être inexistante dans la voiture de Geneviève Lefebvre Kyle. Sur les routes de Vancouver qui la mènent à son boulot, elle écoute des balados (podcasts), un mode de diffusion qui, au fil du temps et des kilomètres, l’a informée sur de nombreux sujets. Avec des milliers d’heures d’écoute dans les oreilles, l’idée de proposer sa propre émission a fait son chemin. La Granbyenne d’origine vient de lancer Parent Talk. Elle espère ainsi créer une nouvelle communauté destinée aux parents, un épisode à la fois.

«C’est mon love project!», lance Geneviève au bout du fil, pour résumer le podcast qu’elle vient tout juste de mettre en ligne.

Parent Talk propose des émissions pré-enregistrées qui durent entre 25 et 40 minutes et qui portent sur différents sujets destinés aux parents d’enfants de 0 à 16 ans. Sur une base hebdomadaire, les gens abonnés gratuitement entendront des témoignages de parents ou des thèmes abordés par des spécialistes. Par exemple, les deux premiers podcasts proposés par l’équipe de Parent Talk portent sur la prévention des blessures et le pouvoir du jeu.

Inspiré par les mamans
Geneviève a grandi à Granby. Comme plusieurs Québécois, elle a un jour reçu «l’appel de l’Ouest!» Passionnée de planche à neige et de marche en montagne, elle a découvert là-bas un généreux terrain de jeu. «Ce que la nature nous offre ici est vraiment différent, raconte-t-elle. Une fois que tu goûtes à ça, c’est difficile de retourner (au Québec)!»

Ayant rapidement trouvé à Vancouver du boulot dans son domaine — elle est hygiéniste dentaire— et l’amour, Geneviève a décidé d’y faire sa vie.

Il y a 16 mois, elle donnait naissance à son fils, Alexandre.

Avant, pendant et après sa grossesse, elle a toujours consommé des balados.

«Mais la plupart viennent des États-Unis, fait-elle remarquer. L’information est valide, mais ça fait référence, par exemple, aux systèmes de santé et financier américain. Il n’y a rien de canadien. Je trouvais que ça manquait.»

Cette réalité, jumelée à son nouveau rôle de maman, a posé les jalons de ce qu’allait devenir Parent Talk. «Après mon accouchement, j’ai commencé à ouvrir ma maison aux mamans, à organiser des dîners, des putlucks, raconte-t-elle. J’ai senti beaucoup d’anxiété chez les mères. Plusieurs se sentaient seules. J’ai été touchée par ça. Il fallait faire quelque chose.»

Parallèlement aux sentiments vécus par les nouvelles mamans, Geneviève savait que plusieurs professionnels de la santé ou des gens spécialisés dans d’autres domaines voulaient aider, sans toutefois savoir où et comment. Leur offrir un lieu pour le faire est devenue sa mission.

Heather Fox, technicienne en garderie spécialisée dans le développement des jeunes enfants, s’est jointe à elle. Ensemble, elles animent Parent Talk.

Tous les parents, même ceux en devenir, peuvent en apprendre sur divers sujets avec le podcast Parent Talk.

Partout pour tous
Les épisodes de Parent Talk sont disponibles sur Apple Play, pour les gens qui possèdent des produits Apple, et sur Google Play, pour ceux qui naviguent sur des appareils androïdes. «On est vraiment partout!», se réjouit Geneviève. Partout en anglais. D’où son désir de pouvoir offrir ses balados en français dans un avenir pas si lointain.

«Aussitôt que celui-ci devient populaire, c’est clair que je veux en faire en français, insiste celle qui compte toujours de la famille et des amis dans la région. J’irais même faire mes enregistrements au Québec, à Granby!»

«Je veux donner la parole aux gens, poursuit-elle. C’est surprenant de voir tout ce qu’ils ont à dire.»

Son souhait est de faire le saut en français une fois que la version anglophone de Parent Talk aura atteint 10 000 téléchargements par épisodes.

«Les podcasts sont méconnus, reconnaît Geneviève, consciente qu’elle devra travailler à faire découvrir ce vaste univers. Mais ils sont tellement fantastiques!»

Parent Talk est aussi accessible sur Facebook.