Valérie Marin et Diane Perron, deux des quatre accompagnatrices, sont ici en compagnie d’Olivier Corriveau, Coralie Lambert et Rémie Lottinville, trois participants du voyage.

Une vingtaine de jeunes s’envoleront vers l’Europe

Une vingtaine de Bromontois, âgés de 12 à 17 ans, vivront une expérience unique en bouclant, du 1er au 11 mars, un périple sur le Vieux Continent. Une façon de voir du pays tout en s’imprégnant d’une nouvelle culture en faisant du bénévolat.

Les voyages forment la jeunesse, dit le proverbe. Pas de doute que c’est ce qui attend le groupe d’adolescents, qui sera supervisé pour l’occasion par quatre accompagnateurs, soit Valérie Marin, Nicolas Legault, Diane Perron et Jacques Lapensée. « C’est une expérience inoubliable, autant pour les jeunes que pour les adultes, a indiqué Diane Perron, qui a fait partie de la première cuvée. C’est un projet auquel je crois beaucoup. Au-delà du travail, il y a un an de préparation. Ça permet de tisser des liens entre les jeunes et de leur faire voir qu’en mettant les efforts, on atteint nos objectifs. »

En fait le jumelage, en 1976, des municipalités de Bromont et de Cabourg a permis d’instaurer, il y a cinq ans, un programme d’échange pour les adolescents. Un premier périple en Normandie avait eu lieu en 2015. Six Bromontois et trois accompagnateurs y avaient pris part.

La seconde mouture annonce par ailleurs une programmation très condensée. Le départ aura lieu le 1er mars de Montréal en direction de Paris. Dès le lendemain de leur arrivée dans la capitale française, les jeunes découvriront plusieurs attraits : les Jardins du Luxembourg, les catacombes, pour ensuite se diriger vers Montmartre. Suivront l’Opéra national de Paris (palais Garnier), puis les populaires Galeries Lafayette, où l’on retrouve, entre autres plusieurs grandes marques griffées. Le groupe sillonnera également la Ville lumière le lendemain, avant de partir vers Giverny, où il pourra notamment se familiariser avec les œuvres du peintre Claude Monet. Puis, ce sera l’arrivée à Cabourg. Des visites à Deauville, Carnac et Concarneau sont aussi au menu.

Dynamique
De son côté, Valérie Marin souligne que les accompagnateurs devront s’acclimater à une dynamique de groupe différente du premier voyage auquel elle a pris part. « Superviser un groupe de six adolescents, c’est une chose. Mais avec 21, ce sera une autre paire de manches, a-t-elle illustré. On va devoir s’adapter. Mais une chose est certaine, le fait d’être nombreux va amener une belle énergie. Vraiment, ce sera un vrai beau voyage. »

Pour Coralie Lambert, une participante de 16 ans, il s’agit d’une expérience toute particulière. « Une amie m’a parlé du voyage. Aller en Europe, c’est spécial. Mais le bénévolat m’attire aussi », a-t-elle confié. Un de ses compagnons, Olivier Corriveau, 14 ans, voit les choses du même œil. « J’ai vu le projet sur Internet, a-t-il mentionné. J’ai tout de suite décidé d’embarquer. Il y a le bénévolat, mais aussi toute l’histoire des villes qu’on visitera qui m’intéresse. Plus on prépare le voyage, plus j’ai hâte de partir. » Bien qu’elle ait déjà mis les pieds en France, Rémie Lottinville, 15 ans, y voit une « opportunité de s’impliquer dans un grand projet ». « Oui, je vais découvrir des paysages et plein de choses que je n’ai jamais vues. Mais ce qui est intéressant, c’est que pour réussir, tout le monde doit s’aider. C’est stimulant. »

Activités
Afin de boucler le budget de 42 000 $ pour réaliser le périple, le groupe a orchestré une série d’activités au cours des derniers mois. Jusqu’ici, 38 000 $ ont été amassés. Voici donc les événements à venir. Les 3 et 4 février, un « spinothon » aura lieu au Centre national de cyclisme de Bromont. Il s’agit d’une activité ouverte à toute la famille. Chaque participant devra débourser 20 $. Une série de prix seront attribués selon des thématiques durant ces deux journées. Suivra, le 9 février, une soirée « Accord whisky et mets », au Bistro 633 de Bromont. Il s’agit d’une soirée de dégustation « cinq services » (125 $ par personne) qui promet d’être haute en couleur. Les places sont toutefois limitées.

Le comité a également concocté une soirée de jeux de société au Centre culturel St-John. L’événement aura lieu le 17 février. Un « souper spaghetti » clôturera la collecte de fonds le 19 février.