La chorale Lumière des nations chante souvent dans les églises catholiques de Granby. Et, chaque année, elle présente une soirée interculturelle africaine.

Une soirée à saveur africaine

Quand des gens d’ailleurs se mobilisent pour faire connaître des organismes d’ici, c’est signe que la magie de l’intégration opère. Le samedi 7 avril, la chorale Lumière des Nations invite la population à un souper-spectacle africain mettant en vedette l’humoriste Michel Mpambara. Une soirée festive teintée d’humour par laquelle les choristes souhaitent sensibiliser les gens à deux causes qui leur tiennent à coeur: la santé mentale et la violence conjugale.

«Le but, c’est d’organiser une soirée interculturelle remplie de Québécois et d’Africains, pour que tous puissent échanger, explique Edem Amegbo, membre de la chorale Lumière des Nations. C’est une soirée relaxe où nous ferons connaître deux organismes de la région: la Maison Arc-en-Ciel et Ressources pour Hommes.»

C’est la deuxième année que la chorale profite de son spectacle annuel pour faire connaître les services de la Maison Arc-en-Ciel. La ressource d’hébergement de réadaptation, située à Granby et où travaille un des choristes de Lumière des Nations, vient en aide aux hommes et aux femmes adultes désorganisés par leur problème de santé mentale.

Ressources pour Hommes, de son côté, aurait spécifié à la chorale avoir du mal à se faire connaître des immigrants de la région. D’où l’idée des organisateurs de la soirée de lui donner ainsi une visibilité.

«Tous les organismes ont du mal à rejoindre les immigrants, souligne Joanne Ouellette, directrice générale de Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY). Avant de s’adresser à un organisme, les gens doivent s’intégrer. Souvent, quand ils ont besoin d’un service précis, SERY les dirige au bon endroit.»

L’humoriste Michel Mpambara animera le souper-spectacle du 7 avril prochain.

Ceci dit, Mme Ouellette se réjouit de voir la communauté africaine de Granby veiller à divertir, sensibiliser et informer ses gens. «Pour nous, c’est signe de réussite, dit-elle. Quand ils s’organisent, qu’ils veulent se rencontrer, ça démontre qu’ils veulent vraiment s’intégrer à notre communauté.»

Selon la directrice générale du SERY, les Africains installés dans la région se prennent en main de belle façon. «Il n’y a pas un pays d’Afrique qui n’est pas représenté à Granby, note-t-elle. Et, souvent, ce sont des gens réfugiés. Ils sont donc encore plus méritants.» Plus de 1000 Africains habitent aujourd’hui dans la région.

«On les voit s’épanouir. C’est beau, ajoute Joanne Ouellette. Notre ville est plus belle depuis qu’elle a de la couleur!»

En plus du spectacle de Michel Mpambara et de la chorale Lumière des Nations, la soirée promet de faire découvrir de nombreux mets africains. Grâce à la participation d’une troupe et d’un groupe montréalais, danse et musique sont aussi au programme, ainsi qu’un défilé de mode de costumes traditionnels. «On dansera jusqu’à minuit!», promet Edem Amegbo.

Le souper-spectacle du 7 avril débute à 17h30, à l’hôtel ÉconoLodge situé au 700, rue Principale, à Granby. Pour des billets, il faut joindre la chorale au 450-776-0054 ou au 450-578-2602. Il est aussi possible de consulter la page Facebook Chorale Lumière des Nations.