Des membres de la Confrérie de l’Omelette géante de Granby en train de préparer la traditionnelle omelette, qui peut contenir jusqu’à 15 000 œufs.

Une recette efficace depuis 30 ans

Amalgamer folie des grandeurs et amitié, c’est la première recette qu’a concoctée la Confrérie de l’Omelette géante de Granby. Un mélange qui fonctionne depuis déjà 30 ans et qui sera célébré lors de la fête de la St-Jean. Pour l’occasion, l’organisation recevra des confrères et consœurs d’un peu partout dans le monde qui l’aideront à réaliser la spécialité à base d’œufs.

« Au Québec, on a beaucoup de clubs Optimites, Aramis et compagnie… En France, ils ont beaucoup de confréries! À peu près chaque ville a sa confrérie, et c’est à toutes sortes de sauce », explique Nicole Mercier, membre de la Confrérie de l’Omelette géante de Granby depuis 29 ans.

La vétérante de l’Omelette a eu la piqûre en allant visiter la toute première Confrérie de l’Omelette géante, à Bessières, en France. Celle-ci se serait inspirée de rassemblements de soldats qui se partageaient de grosses omelettes préparées sur un feu de bois et dans un esprit de camaraderie.

En tout, il existe sept confréries du genre dans le monde : l’Argentine, la Belgique, le Canada et les États-Unis en ont chacun une, alors que la France en compte trois.

Mme Mercier précise que chaque omelette géante intègre les saveurs typiques de la région où elle est apprêtée. Par exemple, celle de la Louisiane, aux États-Unis, contient du tabasco et celle du sud de la France cache des herbes de Provence. Ce que l’omelette de Granby a de particulier? Elle contient du jambon et, pour ceux qui le désirent, on peut y mettre une touche de sirop d’érable.

C’est d’ailleurs dans cette idée de festivité représentative de sa collectivité que la confrérie de Granby a décidé de faire ses omelettes géantes dans le cadre de la fête nationale.

« On trouvait ça approprié pour nous, au Québec, indique Mme Mercier. Je me souviens qu’au début, les gens étaient bien étonnés et se demandaient ‘Qu’est-ce qu’ils font là, ces gens déguisés avec de grands chapeaux, en train de faire des œufs en pleine rue?’ Mais avec les années, les gens de Granby se sont habitués à ce que l’omelette fasse partie de la St-Jean.»

L’idée de célébrer les 30 ans de la confrérie fait chaud au cœur de la dame. « Quand on a commencé, on n’a jamais pensé qu’on ferait ça pendant aussi longtemps! Mais en même temps, quand on prête serment, on promet de rester fidèle à la tradition de l’omelette, alors c’est normal qu’on se soit rendu à 30 ans!», plaide-t-elle.

Selon la tradition, chaque omelette géante doit être partagée avec des membres de confréries provenant d’autres pays. Pour célébrer les 30 ans de l’Omelette géante de Granby, pas moins de 22 membres invités de quatre autres confréries sont attendus.

Mme Mercier y voit « une belle occasion de faire de superbes rencontres ». C’est donc un événement à ne pas manquer, le 24 juin prochain au parc Daniel-Johnson.