Mélanie Demers, Lucille Dignard avec Mishka, et Jade McPhee, de la SEPHYR.

Une marche « apportez votre chien »

Une marche de sensibilisation à la sclérose en plaques... avec des chiens ? Si à première vue, le lien n’est pas évident à établir, pour l’organisme SEPHYR, il est tout naturel. Les animaux de compassion (et non de compagnie) font du bien aux malades et leurs proches. La marche du 9 septembre le soulignera à grand trait.

« Mishka apporte de la douceur », certifie Lucille Dignard, directrice générale de Sclérose en plaques Haute-Yamaska Richelieu (SEPHYR). Tenant dans ses bras le petit chien blanc, « animal de compassion depuis six ans », elle a annoncé que la prochaine marche de sensibilisation tenue par l’organisme se fera en compagnie du meilleur ami de l’Homme pour sensibiliser les gens à l’importance des animaux pour les malades. Mme Dignard indique avoir été souvent témoin de la tristesse de plusieurs malades chroniques. Souvent obligés de quitter leur maison, qui devient mésadaptée avec la progression de la maladie, ils sont contraints d’abandonner leurs animaux.

« Avoir une maladie chronique, c’est déjà deuil par dessus deuil. C’est pire quand il faut, en plus, perdre ses animaux ! », déplore-t-elle.

NI d’ACCOMPAGNEMENT NI de COMPAGNIE
« L’importance des chiens MIRA est déjà reconnue, mais pas celle des chiens de compassion », regrette Mme Dignard. Selon elle, les chiens sans formation particulière peuvent, eux aussi, avoir un impact positif sur la qualité de vie des malades et de leurs proches.

« Mishka n’est pas allée à l’école, elle ne comprend presque rien. Pourtant, elle fait du bien ! C’est dans le cœur que ça se passe », plaide-t-elle.

Quant à l’utilisation du mot « compassion » plutôt que « compagnie », elle se garde de le définir explicitement pour le moment, indiquant que la SEPHYR fera sous peu une sortie sur le sujet. Par contre, par ses dénonciations du statut de l’animal qui est, selon elle, encore trop souvent perçu comme un meuble ou un objet, on comprend qu’elle considère la formule « de compagnie » comme dégradante.

À vos souliers !
La SEPHYR invite donc les citoyens à la marche de sensibilisation à la sclérose en plaques, le 9 septembre prochain, à 10 h, en compagnie de leur chien. « On est audacieux. On voudrait 300 personnes », annonce Mme Dignard. L’an dernier, 70 marcheurs étaient présents. L’organisme espère que l’ajout des chiens attirera de nouveaux participants.

Le parcours de 5 km partira du parc Daniel-Johnson pour se rendre jusqu’à la piscine Miner, puis reviendra au parc où auront lieu plusieurs autres activités. Une permission a été accordée par la Ville pour y permettre les chiens pour la journée.

Pour plus de détails et pour s’inscrire, rendez-vous au www.sephyr.org ou dans les locaux de l’organisme situé au 24, rue Saint-Joseph, à Granby. Il sera également possible de s’inscrire sur place le jour de l’événement dès 9 h, mais seulement pour les marcheurs sans animaux. Pour ceux qui comptent marcher avec leur boule de poil, il faut absolument s’inscrire d’avance, car des règles et diverses mesures ont été mises en place pour assurer le déroulement « harmonieux » de l’événement. L’inscription coûte 30 $ par adulte. C’est gratuit pour les moins de 18 ans, afin d’inciter les citoyens à participer à cette collecte de fonds en famille.