Une culture à cultiver

De nos jours, peu de gens ont la chance d’avoir un oncle ou un cousin agriculteur. Encore moins une belle cousine de la campagne !

La réalité agricole ne se lit plus dans l’Almanach des agriculteurs et ce ne sont pas toutes les entreprises agricoles qui sont présentes au Marché public le week-end ! Le temps file si vite le samedi matin, que les producteurs de légumes ou les éleveurs ne se lanceront pas dans de longues explications sur leur travail... 

Hormis les portes ouvertes de l’Union des producteurs agricoles (UPA) chaque automne, comment ouvrir la porte des granges, des étables, des serres et des tracteurs pour inviter la population à venir faire connaissance ? 

Pour ce faire, une chronique agricole vous sera dorénavant offerte ! Les sujets y seront multiples et je tenterai de répondre aux questionnements souvent posées… À tout bout de champ ! 

À tout bout de champ, dans les rangs, nous voyons une pratique que nous ne connaissons pas ou ne comprenons pas. 

À tout bout de champ, quand une odeur de campagne nous arrive au nez en ville, nous nous questionnons sur son origine, sur sa pertinence. À tout bout de champ, quand nos légumes ou que notre viande au supermarché sont offerts à prix différents du fermier local, nous nous demandons à qui faire profiter notre budget d’épicerie.

Vous voyez qu’À tout bout de champ, les sujets sont divers et méritent d’avoir une plateforme pour être exploités.

D’un point de vue agronomique, à tout bout de champ une condition météorologique, pédologique, hydrologique ou économique dicte une décision à prendre au champ ou à l’étable, afin d’obtenir un rendement optimum. 

D’un point de vue humain, à tout bout des champs un voisin, un citadin ou une ville ne demande pas mieux que de faire équipe avec le monde agricole. À condition de bien le connaître, toutefois. 

Finalement, d’un point de vue environnemental, à tout bout de champ une bande riveraine, un cours d’eau ou un territoire ne demande qu’à être protégé ou aménagé, collectivement.

À tout bout de champ sera la chronique qui permettra la démythification et la valorisation du monde agricole de chez nous ! Une chronique pour cultiver votre culture du milieu agricole.

Le tout, pour mieux le comprendre et l’apprécier. 

La série de chroniques en agroenvironnement est rendue possible, notamment, en vertu du sous-volet 4 du programme Prime-vert 2013-2018 du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Celle-ci sera rédigée par Isabelle Martineau, agronome depuis une vingtaine d’années au sein de divers clubs conseils en agroenvironnement (OBNL). Mme Martineau accompagne les entreprises agricoles et leurs partenaires en agroenvironnement. La chronique sera également le fruit de concertation avec les différents organismes locaux qui œuvrent en agronomie et en environnement, ainsi que les municipalités de la MRC de la Haute-Yamaska.

Isabelle Martineau, agronome

Club conseil Gestrie-sol