Karl Magnone, copropriétaire de Tite Frette.

Une bière au nom de Synthia Harnois

Aussitôt arrivée, aussitôt partie! Le premier produit d’une nouvelle série collaborative est arrivé sur les tablettes, vendredi dernier, mais la majorité des bouteilles se sont vendues en moins de deux jours. La boutique spécialisée en bières de microbrasseries Tite Frette a créé la série Généreuse qui servira à amasser des fonds pour redonner à la communauté. La première bière, créée avec la microbrasserie Multi-brasses de Tingwick, permettra d’aider Synthia Harnois dans son combat contre un cancer agressif.

La Synthia est une initiative des propriétaires de Tite Frette, Karl Magnone et Jérémie Poupart. «Depuis le début, la clientèle a été super généreuse avec nous, souligne M. Magnone. On aimerait redonner à la communauté. On s’est donc demandé à quel organisme donner. On avait plein d’idées, mais rien qui nous permettait de sentir qu’on allait redonner directement à la communauté. »

De là est née la série Généreuse dans laquelle verront le jour des bières collaboratives entre la boutique et des microbrasseries québécoises. «Pour cette série, ça va toujours être choisi au gré du temps par nos clients, en lien avec des histoires qui nous seront envoyées.»

Synthia Harnois est la cousine de Karl Magnone. Lorsqu’il a appris qu’elle se battait contre une récidive agressive de son premier cancer à l’œil, qui s’attaque maintenant à son foie, tout de suite il a voulu l’aider à sa façon.

Le premier brassin de la bière La Synthia permettra de lui donner 1500 $ directement. L’équivalent de 35 caisses de 24 a été vendu en moins de deux jours dans les trois boutiques Tite Frette. Quelques bouteilles sont toujours disponibles dans certains des détaillants et restaurants partenaires.

Devant la popularité du produit, un deuxième brassin est déjà confirmé et attendu pour dans deux semaines, espère M. Magnone. «Si on est capables d’aller chercher deux ou trois brassins, ça va nous permettre de lui donner encore plus d’argent», dit-il.

Couleur significative

Lorsqu’il y a collaboration entre un détaillant et un brasseur, « on arrive avec l’idée de la bière, un croquis de la recette et on communique avec la microbrasserie qui a l’expertise qu’on recherche, explique M. Magnone, bièrologue comme son partenaire d’affaires. On voulait une bière de fruits rouges pour la couleur du sang qui donne la vie — Synthia a eu des transfusions sanguines. On a donc contacté Multi-Brasses, de Tingwick, qui se spécialise dans les bières aux fruits. Ils ont fait un assemblage de leurs bières aux fraises et aux framboises.»

Un dollar par bouteille vendue sera remis directement à Synthia Harnois.

« Belle surprise »

L’équipe de cœur de Synthia Harnois, qui fait des pieds et des mains pour amasser de l’argent pour elle — la somme remise mensuellement par les assurances est insuffisante pour subvenir aux besoins de sa famille —, a été ravie par l’idée des propriétaires de Tite Frette.

«C’est sûr que ça a été vraiment une belle surprise, réagit Jean-Guy Gagné, qui dirige cette vaste collecte de fonds. On ne l’a pas vu venir. Je savais que quelque chose était en train de se bricoler, mais Karl a gardé le secret. Ça a été positif, parce qu’après l’annonce, Synthia nous parlait avec énergie. C’est de ça qu’elle a besoin: des doses d’amour.»

Mère de deux garçons, Synthia Harnois garde une attitude positive malgré la douleur. « Les traitements sont très agressifs. Elle a de la douleur parce que tout gonfle à l’intérieur d’elle et ses organes sont tassés.»

La mobilisation qui se forme autour d’elle lui donne de l’énergie, soutient M. Gagné.

Vers un OSBL

L’équipe a même entamé des démarches pour faire de Synthia la guerrière, le groupe qui offre du support à Synthia, un organisme sans but lucratif. « On va faire une fondation avec Synthia la guerrière, annonce M. Gagné. On est en attente de recevoir les papiers pour devenir un OSBL et l’objectif ne sera pas seulement d’aider Synthia, mais aussi d’autres guerrières comme elle. Si d’autres personnes vivent des problèmes comme Synthia, on sera là. »

En plus de la bière, un CD devrait être imprimé sous peu, si ce n’est déjà fait. M. Gagné tentait de trouver un commanditaire majeur pour concrétiser ce projet de musique méditative du compositeur Yves Ruhlmann. Un concert de bols de cristal est prévu les 9 et 10 mai à Granby et à Bromont, de même qu’un spectacle au Palace, le 30 mai, qui accueillera plusieurs artistes sur scène.