Les élèves de la classe de deuxième année de Madame Isabelle Pomerleau, comme le reste de l’école primaire St-Vincent de Saint-Césaire, ont adressé des mots doux aux gens de la municipalité.

Semaine de la gentillesse: des échos dans la communauté

Pas besoin d’attendre à la Saint-Valentin pour faire preuve de gentillesse et d’amour envers son prochain! Chez les élèves de l’école primaire St-Vincent de Saint-Césaire, ce grand principe est parfaitement intégré. En janvier, alors que tous leurs petits cœurs vibraient au rythme de la Semaine de la gentillesse, ils en ont profité pour faire déborder toute cette bienveillance à l’extérieur des murs de leur établissement scolaire. Depuis, dans sept endroits dans la ville, les gens qui passent reçoivent de petits mots doux dont la mission est simplement de faire du bien.

Avant, la Semaine de la gentillesse de l’école St-Vincent se passait en novembre. «Mais comme cette année on souhaitait impliquer la communauté et bien faire les choses, on a décidé de l’organiser en janvier, explique Isabelle Pomerleau, enseignante en deuxième année et membre du comité responsable de cette semaine thématique spéciale. Aussi, en janvier, on voit toujours une petite baisse au niveau de l’énergie, alors...»

Ainsi, toute l’école, de la maternelle à la sixième année, a sorti son écriture du dimanche pour rédiger de courtes phrases empreintes de gentillesse et destinées aux Césairois qui se rendent à l’hôtel de ville ainsi qu’aux clients du IGA Gaouette, du RONA, du Triangle du Gourmet, de l’opticien Mario Valois, de la pharmacie Jean Coutu et de la Fleuriste Isa Belles-Fleurs.

«Vous êtes une personne importante pour votre famille.»

«Prenez le temps de prendre des nouvelles de vos proches.»

«Vous êtes unique!», sont des phrases qui mettent un peu partout du soleil dans la journée des gens. «Les petits (de la maternelle), eux, ont fait des dessins», indique Mme Pomerleau.

Au total, sept jolis paniers rouges contenant les mots d’élèves de la maternelle à la sixième année se retrouvent dans autant de lieux. «Nous avons choisi des commerces qui avaient déjà un lien avec l’école», explique l’enseignante en ajoutant que partout, l’accueil a été des plus chaleureux.

Histoire de permettre aux enfants d’avoir un retour sur leur initiative, le comité pense déjà à élargir l’activité aux quartiers qui entourent l’école l’an prochain. «On souhaite qu’il y ait un échange, car les enfants, qui sont tellement contents de faire plaisir, nous demandent si on a des nouvelles des gens à qui ils ont écrit des mots doux... L’idée fait son chemin. Ça va sans doute prendre une autre tournure.»

En plus d’amener les enfants à répandre de la gentillesse autour d’eux, l’exercice visait à les sensibiliser sur le fait de faire le bien, de prendre soin et de se soucier des autres. Aussi, au plan plus technique, il leur a permis de se familiariser avec le «vous», une forme de politesse qu’ils ont mise de l’avant dans leurs écrits.