Rose Choinière et Anthony

Rose Choinière fait salle comble

Rose Choinière, une jeune élève de deuxième secondaire de l’école du Verbe Divin de Granby, souhaitait faire sa part pour la Fondation Un souffle et des ailes. Elle a relevé le défi.

L’organisation, fondée par Manon Gauvin, la mère d’Anthony, 26 ans, sévèrement atteint de paralysie cérébrale, travaille fort pour amasser la somme nécessaire à la construction d’une ressource d’hébergement et de répit destinée à une clientèle de jeunes adultes handicapés.

Pour elle, Rose a donc décidé d’organiser un spectacle-bénéfice. L’événement a eu lieu le 18 novembre dernier au Verbe Divin. La jeune fille a ainsi réussi a amassé la généreuse somme de 3031$ pour la cause.

«Je suis très heureuse de résultat de mon projet!, a écrit la jeune fille dans un courriel. Tout a bien été, même mieux que je l’espérais. Je suis heureuse de ce que j’ai accompli. C’est beau de voir que beaucoup de gens se soucient des autres. Et les artistes on été formidables!» 

«C’est épatant pour une organisation faite par une adolescente!», s’est réjouie, de son côté, Manon Gauvin. Pour la soirée, Rose avait réussi à s’entourer d’une belle brochette de jeunes chanteuses comme elle: Maxyme Bouchard, Cynthia Marquis, Emma Cloutier, Danika Gagnon, Cassandra Montreuil.

Les danseuses de la troupe T.EENAGERS de l’école Tendanse de Granby ont aussi présenté deux numéros, dont un en compagnie de Maxyme Bouffard, sur sa chanson intitulée Never Give Up. Rappelons aussi que l’animation a été assurée de main de maître par un ami à Rose, Étienne Bélanger.

Devant le succès qu’a connu le spectacle auquel sa mère, Emmanuelle Casavant, a aussi participé activement, la jeune fille entend le reconduire l’an prochain.  Aussi, charmé par la cause que défend la Fondation Un souffle et des ailes, le directeur de l’école secondaire privée a décidé qu’à l’avenir, toutes les canettes consignées amassées dans son établissement iront au projet de canettes mis sur pied par celle-ci.

Ce projet a permis à la Fondation de recueillir environ 120 000$, soit la moitié de l’argent amassé à ce jour, soit 240 000$. Pour réaliser son rêve, Manon Gauvin vise le montant de 500 000$.