Pierre Beauregard aime jouer dehors. Et quand il le fait, c'est toujours pour le plaisir. Son approche, il en parle dans le cadre de conférences et en décembre, il la présentera, cette fois, dans un premier livre.

Pierre Beauregard: le plaisir avant tout

À ce jour, Pierre Beauregard affiche 46 défis sportifs d’endurance au compteur. Des kilomètres, il en a englouti des milliers au fil des 12 dernières années chaussé d’espadrilles, de ski de fond ou de patins à roues alignées. Le tout mué par un seul et même but : le plaisir. Son approche, qu’il partage déjà dans le cadre de conférences, il l’a couchée sur papier. Le 2 décembre prochain, il publiera son premier livre. Une toute nouvelle aventure qui lui fait vivre un « beau vertige » et à laquelle il entend se mesurer, fidèle à lui-même, le sourire aux lèvres.

« Ça fait un an et demi que je travaille là-dessus à temps plein », indique Pierre qui, ce matin-là, se préparait à faire une partie de la route Montréal/Granby en patins à roues alignées. Pendant le week-end, il avait parcouru 128 km en 9 heures, 23 minutes, toujours en patins, dans le cadre du défunt Défi de l’île de Montréal. « J’étais seul ! , lance-t-il en riant au bout du fil. Je le fais chaque année pour moi. C’est la preuve ultime que mon but n’est pas de gagner. J’ai simplement du fun à faire ça. »

L’approche du défi par le plaisir- Toujours gagnant ! , c’est le titre prévu pour son bouquin publié à compte d’auteur. Un livre dont la préface est signée par nul autre qu’un autre grand promoteur des saines habitudes de vie au Québec, Pierre Lavoie. Les deux sportifs se sont croisés cet été, alors qu’ils participaient au Ironman du Lac Placid.

« Je suis sur la ligne de départ qui, je le répète souvent, est le moment le plus important d’un défi. Plus que la ligne d’arrivée, illustre Pierre Beauregard en parlant de son lancement. Tous les défis méritent d’être abordés comme ça. Mon livre va sortir, c’est donc un accomplissement total, un succès total. C’est un moment fantastique ! Et que Pierre Lavoie en signe la préface, j’en suis ému. Très touché. »

Une suite logique
En novembre dernier, celui qui détient un diplôme en plein air et tourisme d’aventure de l’Université du Québec à Chicoutimi lançait un trio de conférences baptisé Plein air en or. Depuis, tout le monde ; — tripeux de plein air, débutants et expérimentés, jeunes et moins jeunes, clubs de sport, écoles, etc. — peuvent découvrir son Approche des défis par le plaisir et les Principes du plein air : les essentiels à comprendre. Ils peuvent aussi se laisser charmer par le récit de ses participations au Marathon canadien de ski, un événement « magique, mais méconnu », dit-il. De ces trois conférences, Pierre a décidé d’en faire un livre.

La natation, la marche et le patin à roues alignées sont les sports de prédilection de Pierre Beauregard. Cette photo, c'était en 2010, lors du Ironman du Lake Placid, un événement auquel il a participé à neuf reprises.

« Par les conférences, je voyais que j’avais beaucoup d’impact sur les gens avec un peu moins d’expérience, raconte-t-il. C’est là, avec le temps, que l’idée d’écrire un livre est montée en moi tranquillement. Aussi, je me faisais poser beaucoup de questions quand je participais à mes défis. »

Les gens croisés dans les différents marathons et événements Ironman semblaient estomaqués de le voir aller, souriant, sans se plaindre de la météo ou encore de ses petits bobos.

« On me dit souvent : ‘Coudonc, on fait-tu la même course ?’, raconte-t-il. J’ai juste du plaisir à le faire ! Tout est dans l’état d’esprit. Tout ça mis ensemble, je me suis dit ‘Je me lance ! ’ »

Une invitation à jouer dehors
Et à fond de train à part ça. Histoire que les bottines suivent les babines, avant de lancer son livre, Pierre présentera sa première conférence portant sur les principes de base du plein air. Ce vendredi 26 octobre, à 19 h, il sera au Centre sportif Léonard-Grondin situé au 601, rue Léon-Hamel, à Granby, pour parler des essentiels à comprendre avant de se lancer dans une aventure sportive.

Le samedi 3 novembre, dans le cadre de Plein air en or, il invite la population à la toute première activité Viens jouer dehors ! Coureurs, marcheurs, cyclistes et patineurs sont attendus dans le stationnement du 71, rue Denison Est, à Granby (Sports aux puces Vélogare). Trois départs sont prévus : 9 h, 9 h 10 et 9 h 20. « C’est gratuit et tous ceux inscrits avant le 1er novembre recevront les cartes des différentes options de parcours offertes », indique-t-il, en rappelant que le rendez-vous tient, beau temps, mauvais temps. « Et il n’y a pas de ligne d’arrivée, précise-t-il également. C’est pour le plaisir de jouer dehors. » Pour cette grande première, ses sœurs Michèle et Claude, accompagnées de leur quatre enfants respectifs, agiront à titre de porte-paroles de l’événement.

Le dimanche 25 novembre, à 9 h 30, toujours à l’aréna de Granby, celui qui est aussi entraîneur de natation présentera sa conférence sur son approche des défis par le plaisir. Et ceux qui l’auront manquée pourront se reprendre le mercredi 5 décembre, à 19 h, alors qu’il l’offrira de nouveau, mais cette fois au Supermarché santé Avril de Granby situé au 11, rue Évangéline.

La pochette de son premier livre.

Entre ces deux conférences, plus précisément le dimanche 2 décembre, Pierre lancera son livre. Pour connaître l’heure et le lieu, ou pour en savoir plus sur celui dont le mot «entraînement» ne fait partie ni du vocabulaire ni du calendrier à part pour dire qu’il ne s’entraîne jamais, il suffit de vous rendre sur son site au pleinairenor.ca

L'auto-stoppeur auteur

Des défis, Pierre Beauregard n’a pas l’intention d’arrêter d’en relever. Son calendrier 2019 affiche déjà une grande aventure en kayak de mer sur les plans d’eau du Québec et une autre, sous forme de longue randonnée et en autonomie complète d’un sommet à l’autre «en direction sud, sur le sentier de la Long Trail, au Vermont, pour ainsi aller rejoindre le Sentier international des Appalaches», peut-on lire sur son site. 

Mais un autre grand défi l’attend d’ici la fin de 2018. Comme «l’assiette n’est pas assez pleine», dit-il en riant, il entend lancer un deuxième livre. Un bouquin sur sa vie de «pouceux». En fait, cinq livres naîtront sur ses «30 dernières années sur l’accotement». À terme, les cinq seront regroupés dans un seul et même projet. «Chaque livre portera sur un angle différent, explique Pierre Beauregard, 47 ans. Dans le premier, par exemple, je parle d’anecdotes vécues sur le pouce, entre Granby et Sydney, en Australie!»

Ne pas posséder de voiture est un choix pour le Granbyen d’origine. Une façon de vivre qui aura été pour lui fort inspirante. «C’est clair que ça teinte ma vie, dit-il. Mais avec les changements climatiques, avec notre mode de vie, je ne me sens pas du tout à côté de la plaque!» D’ailleurs, quand il sera invité à un salon du livre quelque part au Québec, il entend bien s’y rendre sur le pouce. Et ceux qui l’embarqueront auront droit à une surprise: une copie de ce second livre. «Je vais l’offrir aux gens, précise-t-il. C’est un cadeau que j’entends donner en retour. Une espèce de merci! C’est ma façon de donner au suivant.»