Le transport et les vacances

CHRONIQUE/ Les vacances arrivent à grands pas pour certains alors que d’autres sont dedans à pieds joints. Voilà un beau moment pour faire des activités qui sortent de l’ordinaire... et plus de transport en voiture ou à vélo. Pour plusieurs, ces situations sont angoissantes, parce qu’elles causent des maux de dos ou de genoux. Voici donc quelques petits trucs pour faire un beau voyage et une bonne gestion de vos inconforts.

Si vous partez en voiture pour une longue période, pensez à faire des arrêts pour vous étirer. Vous pouvez, par exemple, prendre quelques minutes pour marcher pendant que les enfants se lancent un ballon. Cela crée une période intéressante aux enfants pour dépenser leur énergie. Ce sera juste plus calme dans le véhicule par la suite ! Une autre belle idée avec des enfants est de jouer à cache-cache dans une aire de repos le long de l’autoroute. Vous pouvez faire des étirements comme lever les bras le plus haut possible en faisant de grandes inspirations et expirations entre 30 secondes et une minute. Aussi, penchez-vous doucement d’un côté et de l’autre. En prenant votre petite marche, vous pouvez aussi lever vos genoux le plus haut possible pour quelques pas. Cela aide beaucoup pour les inconforts au bas du dos.

En position assise, changez vos jambes de position en les allongeant et en les pliant de temps en autre. Cela aide aux inconforts aux genoux.

Je suggère souvent à mes clients de placer une serviette roulée dans le bas de leur dos pour les longs trajets en voiture. Cela permet de conserver un bon support lombaire et aide à être plus à l’aise en position assise.

Vous faites un long voyage et vous savez que vous allez dormir ? Apportez un petit oreiller ou simplement une taie d’oreiller pour les enfants dans laquelle ils déposeront de petits toutous, une couverture et un chandail. Ce petit bagage servira autant d’oreiller pour dormir que pour s’amuser.

Si vous essayez de nouvelles activités, il est possible que vous ayez des courbatures le soir même, le lendemain et jusqu’à 48 heures après l’effort. Vous avez mal aux jambes après le vélo de montagne, une activité que vous n’aviez pas pratiquée depuis quelques années ? Il est recommandé de continuer à bouger afin de diminuer ces nouvelles sensations musculaires. Il faut être attentif aux douleurs pour ne pas aggraver une quelconque blessure. Pour terminer, je vous souhaite de belles vacances. Osez de nouvelles activités en 2018 !