Inconfort à la fesse et derrière la cuisse

CHRONIQUE/ Vous ressentez des douleurs dans la fesse lorsque vous êtes assis un certain temps et celles-ci descendent derrière la cuisse le long de votre fameux nerf sciatique?

Il est possible que vous ayez un syndrome du muscle pyramidal. C’est un muscle qui se situe sous le grand fessier, celui qui donne de la rondeur à votre fesse. Si vous faites un travail en position assise prolongée, sur une chaise confortable ou un petit banc à roulettes, vous pourriez être à risque de développer ce type d’inconfort. Les personnes qui travaillent sur la route de façon prolongée comme les chauffeurs de taxi, d’autobus ou de véhicules lourds sont aussi à risque.

Voici pourquoi. En profondeur, sous le muscle pyramidal, se situe votre gros nerf sciatique qui poursuit son trajet à l’arrière de la cuisse pour se séparer en deux dans la région du genou pour aller sur le côté latéral de votre mollet et aussi en postérieur. Certaines personnes peuvent ressentir une ligne d’élancement ou de brûlure en latéral du mollet, surtout les femmes qui ont tendance à se croiser les jambes en position assise.

D’autres situations peuvent provoquer ce type de douleur/inconfort. Une chute à vélo de montagne en atterrissant la fesse sur une racine ou une roche. Une chute en ski alpin ou simplement sur la glace. Après une telle chute, vous pourriez ressentir une impression de bosse dans la fesse en position assise. Certains symptômes, comme des engourdissements et des picotements dans la jambe ou le pied, peuvent aussi se manifester. Dans certains cas, plus rares, vous pourriez perdre de la force dans la jambe ou vivre une sensation de lourdeur dans une jambe. Ces inconvénients peuvent s’installer progressivement chez les gens qui utilisent beaucoup leurs muscles fessiers dans le cadre de leur travail ou dans leurs loisirs. Cela pourrait être le cas de garagistes (toujours en flexion par-dessus les carrosseries), les cyclistes (de route ou de montagne), les skieurs (alpin ou fondeurs) et, parfois, chez les coureurs (surtout ceux qui font beaucoup de dénivelé).

Quoi faire?

Il est certain qu’une bonne évaluation va indiquer l’origine du problème. Il faut s’assurer que les douleurs proviennent bel et bien d’un syndrome du pyramidal, car elles peuvent être les mêmes qu’un problème lombaire, comme une hernie discale ou un mauvais contrôle musculaire lombaire, ou encore une instabilité de la sacro-iliaque, entre autres. Le muscle pyramidal est un rotateur de la hanche. Des exercices d’assouplissement des hanches peuvent donc être recommandés. Dans certains cas, il peut aussi y avoir des raideurs articulaires. Dans ce cas, des mobilisations par thérapie manuelle en physiothérapie pourraient être bénéfiques afin d’améliorer la mobilité. Une évaluation de la posture assise est aussi requise, tout comme celle de la posture en général (debout), parce que l’origine du problème peut aussi venir des genoux ou des pieds. Des faiblesses musculaires de certains muscles peuvent amener diverses compensations qui occasionnent des douleurs dans la fesse et sur le trajet du nerf sciatique.

Des exercices d’assouplissement du muscle pyramidal et des fessiers sont souvent bénéfiques afin d’être plus confortable et de reprendre nos activités préférées.