Actualités

Le transport et les vacances

CHRONIQUE/ Les vacances arrivent à grands pas pour certains alors que d’autres sont dedans à pieds joints. Voilà un beau moment pour faire des activités qui sortent de l’ordinaire... et plus de transport en voiture ou à vélo. Pour plusieurs, ces situations sont angoissantes, parce qu’elles causent des maux de dos ou de genoux. Voici donc quelques petits trucs pour faire un beau voyage et une bonne gestion de vos inconforts.

Si vous partez en voiture pour une longue période, pensez à faire des arrêts pour vous étirer. Vous pouvez, par exemple, prendre quelques minutes pour marcher pendant que les enfants se lancent un ballon. Cela crée une période intéressante aux enfants pour dépenser leur énergie. Ce sera juste plus calme dans le véhicule par la suite ! Une autre belle idée avec des enfants est de jouer à cache-cache dans une aire de repos le long de l’autoroute. Vous pouvez faire des étirements comme lever les bras le plus haut possible en faisant de grandes inspirations et expirations entre 30 secondes et une minute. Aussi, penchez-vous doucement d’un côté et de l’autre. En prenant votre petite marche, vous pouvez aussi lever vos genoux le plus haut possible pour quelques pas. Cela aide beaucoup pour les inconforts au bas du dos.

Hebdo

Le point entre les omoplates

CHRONIQUE/ Un point de douleur est apparu entre vos omoplates à la suite du grand ménage de la maison ou du jardinage printanier ? Cette douleur vous incommode dans votre quotidien, surtout quand vous essayez de faire quelque chose avec votre bras, ne serait-ce qu’ouvrir un pot de confiture ? Est-ce grave ?

Si vous n’avez pas fait de chute ou de mouvements brusques, il est possible que votre problématique soit d’origine musculaire ou articulaire. Quelques explications sont plausibles, mais avant, revenons aux types de mouvements que vous avez pu faire lors de grands travaux. Quand on utilise les bras et les mains pour frotter une surface et pour en enrayer des taches, on pousse fort. On a ainsi besoin des muscles stabilisateurs des omoplates et des épaules. Il y a des muscles qui s’attachent à l’omoplate et qui s’insèrent dans la colonne vertébrale. Ces derniers travaillent en endurance et en contrôle quand nous utilisons nos épaules, nos coudes, nos poignets et nos mains.

Hebdo

Les doigts engourdis

CHRONIQUE/ Vous avez commencé à avoir des engourdissements principalement au pouce, à l’index et au majeur depuis un certain temps? Ces inconforts arrivent la nuit et/ou parfois à l’effort avec des outils ou en coupant vos légumes? Ces signes peuvent cacher un début de syndrome de tunnel carpien.

Ah non! Votre voisin a souffert de ce problème et il s’est finalement fait opérer? Ce n’est pas nécessairement ce qui vous attend si vous vous prenez en main rapidement et que vous trouvez la source de votre problème.

Hebdo

Les avantages du vélo

CHRONIQUE/ L’hiver maintenant terminé, votre aménagement paysager doit être presque complété ! Qu’allez-vous faire pour vous tenir en forme ? J’ai une idée à vous suggérer. Une suggestion qui offre plusieurs avantages. Faire du vélo ! Pour le plaisir, pour aller prendre un petit café avec des amis, pour le vrai sportif ou encore comme simple moyen de transport !

Saviez-vous que la pratique du vélo a un impact favorable sur votre capacité cardio-vasculaire ? Vous pourriez même perdre du poids en pédalant quelques fois par semaine. Cela vous rendra plus fort des jambes et du dos, même que vous pourriez en tirer des profits au niveau de votre santé mentale.

Hebdo

CHRONIQUE/ La lombalgie récurrente

Le mois dernier, une dame m’a consultée pour un mal de dos qui revient à répétition et à différentes intensités selon ses activités. Elle me parlait de son « tour de reins » qu’elle connaît depuis des années. On entend de moins en moins cette expression populaire pour signifier que quelqu’un vit des douleurs dans le bas du dos, ce qui est communément appelé lombalgie en langage médical et en physiothérapie.

Cette dame a des douleurs à répétition dans le bas du dos, dans la région lombaire. Elle peut être plusieurs jours sans douleur et, tout à coup, en se penchant pour nourrir ses chats, bang ! , la douleur revient pour quelques heures à quelques jours. Cette dame a une lombalgie récurrente, c’est-à-dire une douleur au bas du dos qui revient à répétition et de façon intermittente et cela peut durer un certain moment. Elle a rapporté avoir des douleurs de la sorte depuis sa première grossesse. Différentes raisons existent pour expliquer sa problématique. Souvent, c’est par manque d’endurance musculaire ou par manque de contrôle musculaire des muscles abdominaux profonds et des muscles de la région du bas du dos. Elle pourrait aussi avoir un manque de stabilisation articulaire des vertèbres lombaires. Si c’était le cas, le traitement optimal pour ce genre de problème est de renforcir les muscles situés près de la colonne vertébrale et la couche la plus profonde des abdominaux qu’on appelle le transverse de l’abdomen. Ce dernier est orienté comme une bande large à l’horizontale. Il sert de ceinture et de soutien aux organes et protège la région lombaire. Si ce muscle est très relâché, la personne pourrait se retrouver avec un abdomen relâché également. Cette problématique existe aussi chez les hommes. Souvent ces derniers ont des douleurs dans le bas du dos et ne savent peut-être pas pourquoi et comment s’en sortir.

Hebdo

Maux de genoux au travail

CHRONIQUE/ Vous avez un travail de manutentionnaire ou de livreur? Vous utilisez souvent des escaliers ou encore vous êtes longtemps assis à votre poste de travail? Vous avez des douleurs à un ou aux deux genoux?

Voici donc quelques informations pour vous.

Hebdo

Douleur chronique et T.E.N.S.

CHRONIQUE/ À ce temps-ci de l’année, les personnes aux prises avec des douleurs chroniques évitent parfois de faire des activités extérieures, car Dame nature a oublié de monter le chauffage! Une solution pourrait toutefois les aider à devenir plus fonctionnelles et actives.

Mais d’abord, qu’est-ce que la douleur chronique? Est-ce un mythe ou une réalité? Vous pensez que votre collègue de travail, qui s’est blessée il y a de ça un bon moment, exagère ses symptômes? Sachez que la douleur chronique existe vraiment. Voici d’ailleurs comment elle s’installe.

Hebdo

L’activité physique après une fracture

CHRONIQUE/ Vous êtes tombé cet hiver en glissant dans votre entrée ou vous avez fait une chute en ski ? Que fait-on quand un os casse ?

Lorsqu’un os subit une force plus grande qu’il ne peut supporter, il se fissurera progressivement et il cassera. L’impact peut être une torsion ou une tension dans un angle défavorable. Dans un cas comme dans l’autre, un os peut rompre d’un seul coup. Il faut toutefois savoir qu’un os est très fort pour supporter, par exemple, ce que lui imposent divers sportifs.

Hebdo

Quand le cou fait crac!

CHRONIQUE/ Faites-vous partie des personnes dont le cou craque lorsqu’elles bougent?

La région cervicale est formée de sept vertèbres espacées par de petits coussins appelés disques. Une vertèbre est un os à multiples surfaces. Les vertèbres sont comme une pile de blocs empilés les uns sur les autres. Notre tête est appuyée sur la première vertèbre par deux surfaces convexes comme des petits bols. C’est par ces surfaces articulaires, entre autres, que la tête peut faire de petits ajustements très fins dans plusieurs directions. Entre chaque vertèbre, de la 3e à la 7e, deux petites articulations se trouvent de chaque côté. Celles-ci sont liées par une capsule (petite enveloppe avec du liquide à l’intérieur) qui permet la stabilité et le mouvement entre deux vertèbres. Ces petites articulations sont formées de surfaces qu’on appelle facettes, qui participent à tous les mouvements du cou: flexion (vers l’avant), extension (vers l’arrière), flexion latérale (pencher de côté) et toutes les rotations du cou. Entre les vertèbres, sur une surface plus grande, il y a les disques. Un disque est formé principalement d’eau et de microfibres orientées de façon oblique permettant une liberté de mouvement, car elles agissent de façon assez élastique.

Hebdo

Inconfort à la fesse et derrière la cuisse

CHRONIQUE/ Vous ressentez des douleurs dans la fesse lorsque vous êtes assis un certain temps et celles-ci descendent derrière la cuisse le long de votre fameux nerf sciatique?

Il est possible que vous ayez un syndrome du muscle pyramidal. C’est un muscle qui se situe sous le grand fessier, celui qui donne de la rondeur à votre fesse. Si vous faites un travail en position assise prolongée, sur une chaise confortable ou un petit banc à roulettes, vous pourriez être à risque de développer ce type d’inconfort. Les personnes qui travaillent sur la route de façon prolongée comme les chauffeurs de taxi, d’autobus ou de véhicules lourds sont aussi à risque.