Chin Mudra

Mudra, un geste sacré

CHRONIQUE/ Une mudra est une position du corps ou des mains qui permet de changer le rythme respiratoire et d’influencer notre état émotionnel et mental. C’est un geste sacré enseigné de maître à élève il y a de ça, plusieurs milliers d’années. Nous devons les aborder avec beaucoup de respect . Malgré leur subtilité, celles-ci ont énormément à nous apporter.

L’utilisation des mudras dans notre pratique bonifie tout le réseau d’énergie qui lui, est en lien direct avec notre corps physique, émotionnel et spirituel. Les mudras permettent donc d’ouvrir des portes, de débloquer ce qui stagne et d’aider notre équilibre et notre santé.

Les doigts sont comme des antennes qui envoient des signaux à l’intérieur de nous.

Le mot mudra est souvent traduit par geste, symbole ou encore par sceau. Le rôle d’un sceau est de protéger quelque chose de précieux et de mystérieux. Mystérieux serait un bon terme pour désigner les mudras. Lorsqu’on les pratique, nous nourrissons cette partie mystérieuse de nous, c’est-à-dire le prâna, notre énergie précieuse. Sa pratique doit être consciente et notre présence est primordiale.

Cela reste mystérieux pour tout le monde, mais si vous avez un esprit scientifique, il est certain que vous allez douter encore plus. Plusieurs personnes qui s’initient aux mudras dans leur cours de yoga sont, au début, assez sceptiques des effets qu’ils seraient supposés ressentir. Nous parlons ici d’une pratique profonde et exceptionnelle et il sera intéressant de s’y abandonner avec ouverture et curiosité.

Il a été démontré qu’il existe une relation très serrée entre le cerveau et les mains. Environ 25 % du cortex moteur du cerveau correspond aux mains. Les mudras utilisent les positions des mains pour communiquer avec le cerveau, qui lui communique ensuite des signaux importants au reste du corps. La fréquence, le rythme et la profondeur de la respiration en seront directement influencés. Cela développe notre sensibilité et augmente notre énergie vitale. La main donne et reçoit. Elle est ouverte ou fermée. Active ou passive. La paume de la main est réceptrice, alors que les doigts sont émetteurs. Ainsi, en réunissant un doigt à un autre doigt d’une façon bien précise, l’énergie correspondante est alors dirigée dans une partie bien définie du corps.

Il n’est pas rare, au quotidien, d’utiliser intuitivement les mudras.

Peut-être avez-vous déjà utilisé Hakini Mudra1?

Elle favorise l’équilibre et l’échange des hémisphères cérébraux et améliore la mémoire.

Chin Mudra2, geste utilisé en méditation et en pranayama, aide en cas de situation stressante et favorise la respiration abdominale.

Finalement, l’incontournable Anjali Mudra3, est utilisée dans les postures de yoga et les enchaînements. C’est une invitation au recueillement, à la paix. C’est une connexion directe avec le cœur, grand centre de guérison.

«Chaque mudra est un temps d’arrêt, un acte d’amour envers soi-même permettant de puiser dans ses propres forces intérieures pour se régénérer.»

— Gertrud Hirschi, professeur de yoga

Namasté!