Doris Lajoie est organisateur du Compostelle Québécois et il a créé une nouvelle longue marche à travers Brome-Missisquoi, en partance de Granby.

Marcher de monts en vignobles

La réputation de la beauté des paysages de Brome-Missisquoi n’est plus à faire. Mais que diriez-vous de prendre vraiment le temps de les admirer... en marchant ? C’est ce que proposera dès 2019 le Compostelle québécois, l’entreprise du Sheffordois Doris Lajoie.

La marche pèlerine Monts et vignobles de l’Estrie est une boucle de 140 km réalisée en huit jours. Elle part de Granby, où le groupe fera d’abord le tour du lac Boivin, et emprunte les chemins menant à Bromont, Dunham, Frelighsburg, Sutton et Lac-Brome, secteur Knowlton.

Cette nouvelle marche imaginée par M. Lajoie l’hiver dernier, permet de célébrer le dixième anniversaire de la petite entreprise qu’il a créée avec Jean-Marc Donohue, maintenant à la retraite.

« Je suis très fier de dire que quelques-uns des plus beaux villages du Québec sont en Estrie. Dunham, Sutton, Frelighsburg, Knowlton, c’est fantastique. J’ai une grande fierté de la région. Ça va faire près de 25 ans que j’habite ici », explique le pèlerin né au Nouveau-Brunswick.

Les marcheurs pourront donc sillonner des chemins de campagne et un peu de pistes cyclables pour rejoindre les points d’intérêt mis en relief dans le programme remis aux participants. Ils partageront les déjeuners et les soupers et dormiront ensemble à la Maison des Trinitaires à Granby, au sous-sol de l’église Saint-Vincent-Ferrier à Adamsville, dans le gymnase du vieux couvent Jeunesse en mission à Dunham, dans le dortoir du camp Garagona à Frelighsburg, à l’ancien couvent Villa Châteauneuf à Sutton, au sous-sol de l’église anglicane Saint-Paul à Knowlton et dans la sacristie de l’église Saint-François-Xavier à Bromont.


«  Quelques-uns des plus beaux villages du Québec sont en Estrie  »
Doris Lajoie

Ils y verront des vignobles, dégusteront des vins et grimperont des côtes au pied des montagnes Vertes, sans toutefois que la marche se transforme en randonnée en montagne.

Franc succès
Monts et vignobles de l’Estrie a d’ailleurs été testé par des aguerris, des marcheurs des dix dernières années, en mai. Le bouche-à-oreille faisant son œuvre, Doris Lajoie a même dû en organiser une autre pour l’automne. Attention, c’est déjà complet ! Et il ne reste que quelques places pour les deux marches de 2019.

« L’idée, c’est que j’allais l’offrir deux fois par année, mais là, j’ai des problèmes, j’ai trop de demandes, confie-t-il, heureux du succès rencontré. Je suis déjà presque plein pour 2019. J’ai d’autres marches dont une qui est très populaire, qui est le Tour de l’île d’Orléans. Celle-là aussi, je dois refuser des gens. »

Puisqu’il est seul à bord, il ne pense organiser que ces deux marches l’an prochain. Le parcours dans Brome-Missisquoi pourrait même être organisé trois fois, selon la demande. « Mais ce n’est pas une business, je ne veux pas commencer à faire ça chaque mois. Je trouve que c’est fantastique qu’il y ait beaucoup de succès comme ça, mais quelques fois par année c’est assez. »

D’autres marches sont proposées par Compostelle québécois, mais elles ne sont pas marchées chaque année. Mais chaque fois, M. Lajoie accompagne les groupes en leur offrant le transport de bagages.

« C’est une marche en groupe dans le sens où on mange et on dort ensemble, mais le jour, les gens sont laissés libres. »

Un aspect communautaire rend toutefois chaque marche pèlerine unique. « J’ai fait trois différents chemins à Compostelle en Europe et j’ai goûté l’expérience d’entraide, de camaraderie, de solidarité entre marcheurs. Ça m’avait vraiment touché. Et moi dans le fond c’est pour ça que je fais ça. »

Le parcours Monts et vignobles de l’Estrie est classé de niveau intermédiaire par Compostelle québécois en raison des dénivelés. Les réservations et les demandes de renseignements peuvent être faites par courriel en écrivant à l’adresse dorislelajoie@hotmail.com.