Alex Nevsky et sa soeur Marie-Ève se préparent à donner un grand coup de pouce à Parkinson Québec Haute-Yamaska où leur père, René Parent, atteint de la maladie, œuvre comme administrateur. Le 8 mai, une généreuse brochette d’artiste offrira un spectacle au profit de l’organisme.

La fête d’amis d’Alex Nevsky

En planifiant la tournée québécoise qui allait suivre la sortie de Nos Eldorados, Alex Nevsky a vite fait un gros X sur Granby. Dans sa ville natale, il allait présenter quelque chose d’unique. Un événement d’envergure. Le mardi 8 mai, entouré d’une impressionnante brochette d’amis artistes, il présentera un concert au profit de Parkinson Québec Haute-Yamaska. Une cause qui lui tient spécialement à coeur, son père ayant reçu un diagnostic de cette sournoise maladie il y a quatre ans.

«Il va y avoir un line up (d’artistes) de fou!», s’est réjoui l’auteur-compositeur-interprète, lors d’un bref passage à Granby.

Ce soir-là, il partagera la scène du Palace avec Marc Dupré, Vincent Vallières, Ludovick Bourgeois, Charles Kardos et la jeune rappeuse granbyenne Sydney Lallier. L’humoriste Julien Lacroix et l’animatrice Kim Rusk se joindront à cette joyeuse bande, ainsi que la conjointe d’Alex Nevsky, l’animatrice Vanessa Pilon. «Avec la notoriété que j’ai acquise, j’aurais été nul de ne pas en profiter pour faire ma part pour la cause du Parkinson, explique Alex. C’était juste naturel pour moi de faire ça. Comme un réflexe.»

L’artiste se dit d’ailleurs reconnaissant envers les artistes qui ont tous rapidement répondu à son appel par l’affirmative. «C’est un show qui rallie plein de gens que j’aime, dit-il. Une fête.»

Artiste impliqué

Alex Nevsky a souvent donné de son temps pour la cause du Parkinson, que ce soit en participant à la marche annuelle organisée en septembre ou la vente de gâteaux qui se déroule chaque année fin novembre, début décembre. «Mais c’est troublant de voir que tant d’efforts rapportent si peu d’argent, regrette-t-il. Je me suis donc dit qu’en appelant mes amis, il allait se passer quelque chose. En sept jours, presque tous les billets du show étaient vendus. C’est un événement porteur.»


« Je veux que cet argent serve à améliorer, au quotidien, la qualité de vie des gens atteints et, par la bande, mon père va en bénéficier aussi. »
Alex Nevsky

Faire une différence dans la vie des gens qui, comme son père René, voient leur quotidien changer à cause du diagnostic de Parkinson, est le but visé par l’artiste. Rappelons qu’Alex Nevsky se prépare lui-même à devenir papa pour la première fois. La naissance est prévue cet été.

«Ce qui est important pour moi, c’est que Parkinson Québec Haute-Yamaska ait du financement pour le day to day, explique-t-il. Qu’il puisse offrir des activités. des conférences, des soins, des exercices, du support aux personnes aidantes, etc. Je veux que cet argent serve à améliorer, au quotidien, la qualité de vie des gens atteints et, par la bande, mon père va en bénéficier aussi.»

Une générosité qui touche le principal intéressé. «Beaucoup de choses changent avec le Parkinson, reconnaît René Parent. Et il n’existe aucun médicament pour le guérir. On peut juste le ralentir...»

La marche est un remède que M. Parent a trouvé pour éviter la rigidité et l’instabilité posturale que cause le Parkinson. «Bouger est pour les gens atteints le remède le plus efficace», souligne Alex.

D’où l’importance pour eux, insiste-t-il, d’avoir accès à diverses activités physiques adaptées à leur état.

Quand on demande à M. Parent ce qu’il pense de l’implication de ses enfants pour faire avancer la cause du Parkinson (voir autre texte), il se contente de deux mots: «C’est good!» Mais dans ses grands yeux bleus humides, on sent toute la reconnaissance qu’il a pour eux.

«Il ne le dira pas, mais il est content, a donc renchéri son chanteur de fils, tout sourire. Jamais il ne m’aurait demandé d’organiser un événement du genre. Mon père ne prend jamais rien pour acquis. Ce qui fait, on dirait, que c’est encore plus le fun de faire ça pour lui. Pour la cause.»

Devant l’accueil généreux des gens de la région pour son projet, Alex Nevsky entend le reconduire l’an prochain. «C’est déjà dans les plans, indique-t-il. Et l’an prochain, ça pourrait être de l’envergure du Festival de la chanson. Quelque chose de magnifique qu’on souhaite récurrent.»

Le spectacle-bénéfice au profit de Parkinson Québec Haute-Yamaska aura lieu le mardi 8 mai, à 19h30, au Palace. Les billets au comptoir sont 45$ et 47,50$ en ligne ou par téléphone à la billetterie du Palace.

Cocktail VIP: un petit oumpf avant le spectacle

Marie-Ève Parent ne chante pas, mais elle connaît la chanson. Pour rallier les gens à une cause, il faut leur proposer un petit quelque chose de plus. Provoquer l’effet Wow! Dans cette optique, la grande soeur d’Alex Nevsky a décidé d’organiser un cocktail VIP juste avant le spectacle. Au menu: musique d’Édouard Lagacé, rencontre avec les artistes du concert-bénéfice, photobooth, tirage d’un crédit-voyage, encan silencieux, petites bouchées et boissons d’artisans locaux. On a déjà vu pire comme première partie!


«Je voulais qu’on aille chercher plus d’argent, tranche Marie-Ève. Le prix du billet du spectacle est super accessible. Je me disais qu’il y avait sans doute un moyen de faire plus encore!»


«À Granby, je le sais, je le vois, les gens s’impliquent, poursuit-elle avec enthousiasme. La formule cocktail avant le show, c’est ma façon à moi de m’impliquer. Je me suis lancée, car j’y crois dur comme fer, et tout le monde a embarqué. On a tellement de beaux partenaires locaux. On a des trucs vraiment intéressants à proposer.»
Alex Nevsky a d’ailleurs laissé entendre en entrevue, avoir l’intention de mettre à l’encan, en plus de billets de spectacle, la veste bomber bleue deux tons qu’il a portée lors des auditions à l’aveugle de La Voix Junior, l’automne dernier.


«Van aussi (sa conjointe Vanessa Pilon, connue pour son amour de la mode québécoise) va sans doute mettre un morceau de vêtement à l’encan, a-t-il ajouté. Les gens vont avoir l’embarras du choix... et même des câlins de vedettes!»


Les billets (au parterre) pour avoir accès au cocktail VIP et au concert sont 150 $ par personne. Pour les gens qui possèdent déjà leur billet pour le spectacle-bénéfice et qui souhaitent participer au cocktail VIP, c’est 80 $. Un forfait Trio VIP existe aussi, au coût de 435 $.


«On veut faire connaître la ressource Parkinson Québec Haute-Yamaska», insiste Marie-Ève. Avec l’argent recueilli, elle espère que l’organisme offrira, par exemple, «différentes alternatives» à sa clientèle. Comme de l’aide individuelle, des massages ou des associations avec divers professionnels de la santé du coin, illustre-t-elle.
«Plein de choses pour que les gens se sentent bien, conclut-elle. Pour améliorer leur quotidien et, au bout, ça va revenir à mon père.»


Le cocktail VIP aura lieu le mardi 8 mai, à 17h, dans l’ambiance chaleureuse et déjantée de Grendel Design situé dans les Lofts de l’Impérial au 164, rue Cowie, local 217. Il est encore possible de réserver sa place au https://bit.ly/2qiexLq

Édouard Lagacé sera de la partie au Cocktail VIP.

Un gros coup de pouce

Avec la soirée du 8 mai, Alex Nevsky et sa bande se préparent à donner une bonne bouffée d’air frais à Parkinson Québec Haute-Yamaska.


« C’est tout un coup de pouce ! », ne cache pas l’un des directeurs de l’organisme, Michel Brunelle.


« Préparer le Parcours Parkinson (la marche annuelle) demande beaucoup de travail, indique celui qui souffre de cette maladie. Là, Alex Nevsky nous propose une formule clé en main. C’est évident que ça aide. Les gens vont avoir droit à tout un spectacle ! »


Avec l’argent recueilli, l’organisme qui accueille environ 30 participants par année, prévoit simplement continuer d’offrir ses activités mensuelles, ses groupes d’exercices hebdomadaires, ses conférences, à raison de quatre fois par année, et son groupe de soutien. « On n’est pas gourmands, souligne M. Brunelle. Notre fonds de roulement est d’environ 10 000 $ par année. Par exemple, amasser 40 000 $, on garderait 10 000 $ et on donnerait 30 000 $ à la recherche. »


Le Parkinson est une maladie encore méconnue, regrette-t-il.


« Donner le plus de sous possible à la recherche permettra peut-être de trouver un remède miracle... », espère M. Brunelle.
Avec des coffres bien garnis, Parkinson Québec Haute-Yamaska, poursuit-il, aimerait aider davantage les parkinsoniens isolés. Par exemple, ceux soudainement confinés à un fauteuil roulant par la maladie.