Les crampes arrivent souvent chez des gens qui commencent le yoga.

La crampe musculaire pendant une séance

CHRONIQUE / La crampe musculaire est une contraction soudaine, intense, involontaire et passagère d’une partie ou de la totalité d’un muscle. Sa durée est variable, généralement brève. C’est vraiment quelque chose de gênant et de très douloureux. Avoir une crampe pendant une séance de yoga nous oblige à quitter la posture. Ça nous déconcentre et, souvent, la douleur reste après. Quelquefois, la crampe a aussi tendance à revenir.

J’observe que les crampes arrivent souvent chez des gens qui commencent le yoga. On s’étire beaucoup dans un cours, mais on travaille aussi les muscles en contraction. Tout cela peut favoriser l’apparition de crampes, car le muscle n’est souvent pas habitué à travailler de cette façon. 

Voici d’autres facteurs pouvant influencer l’apparition de crampes.

• La grossesse.

• Une mauvaise position, la compression d’un nerf ou d’une artère.

• Une mauvaise circulation artérielle ou veineuse.

• La déshydratation.

• Les crampes sont parfois dues à un déséquilibre en minéraux ou à une mauvaise absorption de ceux-ci.

• Le manque de magnésium est aussi mis en cause. Une cure de chlorure de magnésium peut se révéler très bénéfique (à prendre dans du jus de pomme pour dissimuler son goût).

• Certaines pathologies peuvent être la source de crampes répétitives et prolongées (diabète, sclérose en plaques, pathologies cardiovasculaires).

• La consommation excessive de viande.

• Le froid.

• Évitez de manger deux heures avant un cours. Si vous pratiquez le yoga avec l’estomac plein, vous risquez d’avoir des crampes, voire des nausées, surtout pendant les torsions, les étirements vers l’avant et les postures inversées. La digestion prend beaucoup d’énergie. Si vous avez besoin de manger quelque chose avant, que ce soit le plus léger possible.

• L’abus d’excitants (alcool, café) et certains médicaments (colchicine, nivaquine, etc.) 

Que faire si la crampe s’installe?

1- Étirer le muscle. 

Pour la stopper, il suffit de lutter contre la contraction en allongeant le muscle qui se contracte. Puis, procéder à un petit massage réchauffant. Par exemple, pour les orteils, bien étirer dans le sens contraire, marcher sur la pointe des pieds. Le mollet, on fléchira le pied (et non le pointer). Pour la cuisse avant on peut plier la jambe et amener le talon vers la fesse.

2- Expirer profondément. 

Lors d’une crampe légère, au lieu de vous contracter et de vous activer à étirer et frictionner l’endroit qui vous fait souffrir, acceptez cette douleur. Décontractez l’endroit sensible en expirant profondément plusieurs fois de suite. Vous serez surpris de l’efficacité du procédé.

3- Points à masser. 

Au moment de la crampe, massez par pression circulaire douce, pendant quelques minutes, jusqu’à cessation du trouble.

Malgré ces désagréments, les exercices de respiration (pranayama), les étirements et la relaxation vous apporteront des bienfaits et amélioreront votre état général. 

Namasté!