J’ai mal au genou, est-ce un ménisque ?

CHRONIQUE / Vous avez déjà entendu parler des joueurs de hockey qui se déchirent un ménisque et des ligaments du genou en tombant ?

Voici quelques grandes lignes en ce qui concerne l’anatomie du genou. Le genou est formé des os tibia, péroné et fémur. Le dessus du tibia, à l’intérieur du genou, la surface en contact avec le fémur, est relativement plane. Elle comporte deux parties qui reçoivent les condyles du fémur, soit les deux parties arrondies du fémur. Pour augmenter la stabilité du genou, il existe deux petits coussins qu’on appelle les ménisques. Ils se trouvent sur le dessus du tibia et sont fixés par de petites attaches. Ils sont faits de fibrocartilages, des tissus légèrement mous, mais rigides, compressibles et qui ont la capacité de reprendre leur forme. Les ménisques dispersent la charge du haut du corps sur l’ensemble du tibia.
Les causes les plus probables d’incidents qui causent des lésions aux ménisques sont les accidents avec torsions du genou debout avec ou sans chute. Qu’arrive-t-il si vous avez une atteinte à un ménisque ?

Deux possibilités peuvent arriver : vous devrez subir une chirurgie ou pas. Dans plusieurs cas, il n’y a pas de chirurgie nécessaire. Seule une réadaptation active est suggérée. Il faut d’abord gérer l’inflammation et l’œdème avec différentes modalités thérapeutiques. Le repos est aussi requis les premières journées et, parfois, il peut être indiqué d’utiliser une canne pour quelques jours. Ensuite, il faut retrouver la mobilité progressive du genou par des exercices actifs et des techniques de thérapie manuelle orthopédique. Lorsque le bon moment sera arrivé, il faudra retrouver la force des quadriceps et des autres muscles de la jambe, ainsi que la proprioception du membre inférieur. La proprioception est la capacité de s’ajuster à un déséquilibre pour conserver la jambe et le genou dans le bon axe afin d’éviter toute récidive. Des exercices sur une seule jambe et avec des planches d’équilibre sont indiqués afin de reprendre le contrôle de la situation. Des exercices en lien avec le retour à l’activité physique ou des activités significatives de la vie de tous les jours seront également suggérés.

Dans les cas où le ménisque est plus endommagé, un orthopédiste pourrait prescrire une chirurgie afin d’en faire l’ablation complète ou partielle. Le médecin pourrait aussi suggérer une suture du ménisque, c’est-à-dire de recoudre la partie du ménisque déchirée. Eh oui, un ménisque possède un peu de vaisseaux sanguins et il a la capacité de se réparer. Votre âge, votre niveau d’activité, ainsi que vos objectifs sportifs futurs pèseront dans la balance afin de faire le meilleur choix chirurgical. Il faut en parler avec votre médecin. Si une suture est suggérée, il sera conseillé d’être au repos complet pour quelques semaines. Ensuite, vous devrez entreprendre un programme de réadaptation progressif pour gagner la mobilité et la force de votre jambe. Toutes les étapes de réadaptation, comme dans le cas d’un cas non chirurgical, sont de mise afin de reprendre le contrôle de votre vie et redevenir actif.