«L’important pour moi, c’est de montrer leur différence et leur authenticité», affirme la photographe au sujet de ses «petits trésors».

Hommage à tous ces «petits parfaits imparfaits»

Il y a ce petit je-ne-sais-quoi au fond des yeux des enfants handicapés qui fait fondre le coeur de Jessica Fortier. Assez pour qu’elle ait envie de lancer un projet photo qui leur sera exclusivement consacré. Son nom : Ma force, ma différence.

Quand la photographe parle de ces enfants, elle les appelle avec tendresse ses « petits parfaits imparfaits ». Ils ont la trisomie, un handicap intellectuel ou physique, ils sont beaux et remplis d’un petit supplément d’âme qu’elle désire immortaliser en image.

« C’est un projet qui me trottait dans la tête depuis un moment. Je voulais me lancer dans un projet personnel qui deviendrait ma signature », lance-t-elle avec une passion évidente.

Le déclic est survenu le 21 mars dernier, Journée mondiale de la Trisomie 21 (ou syndrome de Down. Ce jour-là, Jessica a visionné une attendrissante vidéo mettant en vedette 50 mamans et leurs jeunes enfants souffrant de cette anomalie. Tourné dans leur voiture, ce montage montre les duos chantant ensemble la pièce A Thousand Years de Christina Perri en langage des signes.


«  Je veux que les enfants soient à leur naturel, qu’ils aient un fou rire, qu’ils fassent la baboune ou qu’ils soient en pleine crise de larmes ! Je veux capter leur essence.  »
Jessica Fortier

Quand j’ai vu cette vidéo, j’ai pleuré comme une Madeleine ! L’authenticité de ces enfants m’a vraiment touchée. Ç’a été comme une illumination. »

Elle souhaite donc créer le portfolio « Ma force, ma différence » à partir de clichés de ces « petits trésors ». Toute une journée — et peut-être plus — leur sera consacrée, sous forme de séances photo individuelles d’une trentaine de minutes.

Gratuites, ces sessions permettront aux parents d’obtenir deux photos de leur enfant en souvenir. « Et moi, je vais me fabriquer un beau livre avec les clichés. »

Elle entrevoit tenir l’événement vers la fin du mois de juin ou au début de juillet, profitant de l’occasion pour inaugurer son tout nouveau studio de la Place du Lac à Granby.

Mieux, elle compte documenter cette journée spéciale en la mettant sur vidéo.

Photographe... et infirmière
Jessica Fortier est photographe professionnelle depuis trois ans, mais elle est aussi infirmière en pédiatrie. Ceci explique cela!

« J’ai toujours eu de la facilité à entrer en contact avec les enfants. Je suis bonne là-dedans ! Quand je mets mon chapeau de photographe, je fais des blagues pour les détendre et obtenir des sourires naturels. »

Le mot naturel revient souvent dans la conversation. Il qualifie entre autres la lumière qui éclairera ses jeunes sujets et le décor tout simple dans lequel ils évolueront. « Je veux que les enfants soient à leur naturel, qu’ils aient un fou rire, qu’ils fassent la baboune ou qu’ils soient en pleine crise de larmes ! L’important pour moi, c’est de montrer leur différence et leur authenticité. Je veux capter leur essence. »

Bref, elle souhaite mettre de côté ces photos léchées d’enfants parfaits dont on a l’habitude. « Je veux montrer autre chose », dit-elle.

Cette semaine, Jessica Fortier avait déjà dix enfants sur sa liste de petits mannequins d’un jour. Mais elle ne refusera personne... « L’invitation est lancée ! »

On peut faire signe à la photographe sur sa page Facebook « Créations photos Jessica Fortier ».