La pièce de théâtre L’avenue des possibles sera présentée à l’occasion du 47e anniversaire de l’Auberge sous mon toit, le mardi 24 octobre.

Du théâtre pour découvrir le travail des intervenants

Quotidiennement, les intervenants de l’Auberge sous mon toit composent avec une clientèle vivant d’itinérance et d’exclusion. Histoire de faire découvrir leur travail et les situations auxquelles ils sont confrontés, la population est invitée à assister à une pièce de théâtre présentée à l’occasion du 47e anniversaire de l’organisme.

« C’est une campagne de visibilité, explique Marie-Ève Théberge, directrice générale de l’Auberge sous mon toit qui a pignon sur rue à Granby. C’est de montrer l’autre côté de la médaille, de faire découvrir notre travail à Monsieur et Madame Tout-le-monde. »

L’idée de présenter une pièce de théâtre à l’occasion de l’anniversaire de l’Auberge est dans les cartons depuis plusieurs mois, soit depuis le moment où la troupe du Mitan de Montréal — composée de comédiens amateurs — lui a fait parvenir son offre de service. Elle proposait alors, à peu de frais, de présenter une pièce qui rend hommage aux bénévoles et employés du milieu communautaire, poursuit
Mme Théberge. 

Quatre comédiens monteront alors sur scène le mardi 24 octobre à 19 h 30 dans le foyer du Palace de Granby dans une formule cabaret pour présenter L’avenue des possibles. Il s’agit de numéros à la fois drôles et touchants qui mettent en lumière des situations auxquelles sont confrontés les travailleurs et bénévoles du milieu communautaire.

L’Auberge sous mon toit dispose de 20 chambres pour offrir de l’hébergement à des hommes entre 18 et 35 ans, et offre des services de réinsertion sociale. À quoi ressemble le quotidien des intervenants ? « C’est de relever des défis sans cesse, affirme Marie-Ève Théberge. On essaie de leur démontrer qu’ils ont leur place en société et de les ouvrir sur le monde. C’est de la réinsertion sociale. »

Et œuvrer dans le secteur communautaire, c’est d’abord et avant tout « une vocation », précise
Mme Théberge. « Il faut croire en la cause », précise-t-elle. 

L’admission à la pièce de théâtre est gratuite, mais les contributions volontaires sont acceptées. Elles serviront à soutenir les services offerts à l’Auberge. Déjà, 50 des 150 billets disponibles ont trouvé preneur. Les personnes intéressées à s’en procurer peuvent les réserver en appelant à l’Auberge au 450-378-4269.