La chambre de Nicolas a été rénovée par Katherine Choinière et une équipe d’entrepreneurs.

Du sur-mesure pour Nicolas

Katherine Choinière travaille comme designer. Après avoir lu sur les effets du design intérieur sur les enfants, adolescents et adultes atteints d’un Trouble du spectre de l’autisme, elle a mis sur pied son Projet cœur. Le premier à en avoir profité est Nicolas. Le petit bonhomme aux prises avec un TSA est comblé depuis que sa chambre a été complètement rénovée.

Les travaux réalisés en un mois, au printemps, sont le fruit d’un an de travail pour Katherine Choinière. « J’ai voulu faire un projet-test, raconte-t-elle. J’ai rencontré plusieurs familles et j’en ai choisi une en fonction de ce que je voulais faire et pour ce que la chambre me permettait de réaliser. C’est une famille de cinq enfants. Elle m’a touchée et la mère est incroyable! Elle est tout le temps en train de faire quelque chose dans la maison et elle travaille 40h par semaine...»

Au départ, la designer ne devait faire que les plans de la chambre et les remettre à la famille pour qu’elle s’occupe des rénovations, selon son budget. Finalement, la designer a mené le projet de A à Z.

Arreal Holmes, son fils Nicolas, et la conceptrice de la nouvelle chambre du garçon, Katherine Choinière.

« J’ai décidé de le faire à 100% et de trouver tous mes collaborateurs, dit-elle. Tout le monde était bénévole.» Outre la conceptrice, 3 Diamants, Amoires de cuisine dimension, Lettrage graphico-tech, Moma design, Buropro citation et Flor déco ont participé à l’élaboration de la chambre du garçon de dix ans. Dame Tartine a aussi offert un chèque-cadeau à la famille.

Des effets réels
Katherine estime que les effets d’une chambre adaptée aux particularités d’un enfant autiste sont méconnus du public. «J’ai été bouleversée de voir à quel point ça pouvait changer quelque chose pour Nicolas, reprend-elle. Quand il est entré dans sa chambre, il est allé directement au toutou en forme d’éléphant. Il raffole des éléphants! C’est clair que je veux me développer une spécialisation là-dedans.»

« Nicolas est un enfant qui a une sensibilité à la lumière et au bruit, confie sa mère, Arreal Holmes. Il aime être dans sa coquille, dans sa bulle. Dans sa chambre, le store lui permet d’avoir la quantité de lumière qu’il souhaite ou de rester dans la noirceur. Katherine lui a bâti un endroit sous le lit où il peut se reposer. Il adore sa nouvelle chambre. Il y a découvert plein de choses.»

Le lit, fait en hauteur et qu’il avait déjà, a permis à la designer d’aménager son propre petit salon, un endroit bien à lui. Nicolas va régulièrement sous le lit pour jouer sur sa tablette ou lire des livres. Des miroirs ont aussi été installés dans la chambre. Sa mère ajoute qu’il adore y regarder son reflet.

C’était la première fois que Katherine Choinière réalisait son Projet cœur et elle compte recommencer chaque année. Elle se dit également ouverte à embrasser d’autres causes.