Douze étudiant(e)s et deux enseignantes seront du voyage pour offrir des soins de santé aux habitants de la ville de Kompong Chang, au Cambodge, en mars 2020.

Destination Cambodge

Depuis septembre, mars 2020 se trouve dans la mire d’un groupe d’élèves inscrits en soins infirmiers du Cégep de Granby. Cette date n’a pourtant rien à voir avec l’aboutissement de leur technique. Dans un an et des poussières, ils amorceront un stage dans un hôpital du Cambodge où leur capacité d’adaptation et leur collaboration seront mises à rude épreuve. Déjà, l’esprit d’équipe de chacun est fortement stimulé, car avant de partir, 30 000$ doivent être amassés.

L’aventure a commencé l’automne dernier, alors que 12 élèves en soins infirmiers, dix femmes et deux hommes, ont été sélectionnés pour participer au stage au Cambodge prévu pour l’année 2020. Amélie Gadbois et Hélène Morrisseau, deux enseignantes du département, prendront également part au voyage. Durant leur séjour, tous seront appelés à soigner les habitants de la région de Kompong Chang, la ville la plus peuplée du pays. «Il faut s’attendre à vivre autre chose, indique Emma Amehoum, qui détient déjà un diplôme de préposée aux bénéficiaires. Je suis prête!»

Le même enthousiasme est palpable du côté de sa camarade de classe, Raphaëlle Bergeron. «Je sais à quoi m’attendre, dit celle qui est déjà à l’emploi d’un CHSLD. Comme les gens là-bas n’ont accès aux soins que s’ils ont de l’argent, je m’attends à être confrontée à des situations difficiles.»

Emma Amehoum et Raphaëlle Bergeron, deux étudiantes en soins infirmiers au Cégep de Granby, se sont faites porte-parole du groupe de techniciens-voyageurs.

«J’aime mon domaine, je suis curieuse et j’adore voyager, poursuit-elle, alors c’est une opportunité que je ne pouvais pas manquer.»

Déjà plusieurs activités de financement ont été organisées dans le but de recueillir la somme nécessaire au voyage proposé à chaque cohorte depuis plusieurs années. Vendanges, marché de Noël, vente de bouteilles de vin et emballage dans les supermarchés ont trouvé leur place dans l’horaire des futurs infirmiers au cours des derniers mois. Une cueillette de cannettes vides est toujours en cours, tout comme la campagne de sociofinancement lancée en janvier sur la plateforme GoFundMe (Stage Cambodge 2020).

Sucré et ensoleillé

Le samedi 9 mars, un souper à la cabane à sucre, plus précisément Au Domaine de l’Artisan de Brigham, aura lieu à 18h. Le samedi 6 avril, c’est à une séance de Djamboola Fitness que les étudiants-voyageurs convient la population. Cette activité se déroulera à 14h dans le gymnase du Cégep de Granby. Le Djamboola Fitness combine cardio et tonus au son de rythmes africains énergisants. L’idée de faire découvrir cette discipline est celle d’Emma Amehoum, Ivoirienne d’origine, arrivée au Québec il y a huit ans. Mère de trois jeunes filles, Emma, 35 ans, rêve depuis toujours de devenir infirmière. Un métier difficilement accessible dans son pays. Sa venue au Québec lui permet aujourd’hui de pouvoir atteindre son objectif. «Pour moi, c’est une passion, lance-t-elle, tout sourire. Je veux tout voir, tout comprendre et toujours apprendre. J’en mange et j’aime donner. Nous allons aller là-bas pour mettre du soleil dans la vie des gens!»

Au cours de la prochaine année, un souper spaghetti, une vente de garage, la vente de fromages et une autre participation aux vendanges sont prévus. Pour tout savoir sur les activités de financement à venir pour les étudiants qui partiront en 2020, suffit de consulter la page Facebook Cambodge 2020- Cégep de Granby.