Les résidents ont pu admirer les toiles des élèves. Celles-ci ont été installées le long d’un corridor.

Des artistes en herbe exposent leurs toiles

Les aînés de la Résidence St-Charles à Granby ont eu droit à une visite spéciale, vendredi dernier : des élèves de 5e et 6e année de l’école primaire Curé-A.-Petit de Cowansville avaient organisé un vernissage incluant goûter et musique. Ils y ont dévoilé 12 toiles colorées, peintes pour égayer un couloir de la bâtisse.

Dès leur arrivée sur les lieux, les enfants se sont empressés d’accrocher leurs œuvres aux murs, sous le regard de quelques résidents curieux. L’agitation a attiré quelques aînés de plus, et ils ont alors commencé à échanger sur les nouveaux tableaux, autant pour les complimenter que pour en chercher les jeunes auteurs.

« J’étais vraiment contente, c’était le fun de voir leurs réactions », raconte la jeune Florence Labrie.

Tout le monde s’est ensuite déplacé vers une salle commune pour déguster de petits gâteaux pendant que la mère d’un élève jouait des airs de violon.

Implication exemplaire
Martine Benjamin, enseignante de la classe jumelée de 5e et 6e année, et dont la grand-mère demeure aux Résidences St-Charles depuis quelques années, est à l’origine du projet. Un peu avant Noël, elle avait demandé à ses élèves s’ils voulaient l’aider à améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

« J’ai tout de suite participé! J’ai fait partie des comités des commandites et des appels. Et j’ai aussi aimé faire les toiles », lance Évelyne Gosselin-Cossette.

Car bien que l’idée vienne au départ de leur enseignante, chaque étape du projet a été assurée par les élèves. Ils ont d’abord cherché des commanditaires afin d’obtenir des toiles (Papeterie Atlas), de la peinture (excavation Roch Vallières Inc), des gâteaux pour le vernissage (Les sucreries de Nathalie) et une photographe professionnelle (Studio Nala), en plus de solliciter une prestation musicale auprès de la mère d’un élève, Mélanie Vaugeois, qui est violoniste.

Les enfants ont ensuite organisé l’événement en appelant la directrice des Résidences St-Charles. Ce sont même eux qui ont contacté La Voix de l’Est pour inviter les journalistes !

Des élèves attentionnés
L’organisation du vernissage, c’est bien beau, mais encore fallait-il peindre les toiles ! Les élèves ont donc manié leurs pinceaux pendant plusieurs pauses du midi, afin de produire une série de 12 tableaux inspirés de la nature.

Selon Océanne Laroche, c’était le thème idéal pour un tel projet. « [Les personnes en résidence] ne sortent pas souvent, alors c’était parfait, parce que voir les toiles allait leur amener les enfants et la nature », explique-t-elle.

Pour des jeunes du primaire, renoncer à la récréation du midi n’est pas une mince affaire... « Ça a été dur de sacrifier le hockey ! », ne cache pas Isaak Cook. Le jeune homme se réjouit tout de même de son implication. « Ma grand-mère fait des cours de peinture et je savais que j’avais déjà beaucoup de mon grand-père en moi. Je voulais voir si j’avais aussi de ma grand-mère! », confie le volubile garçon.

Visite précieuse
Avant le départ des élèves, Manon Raymond, intervenante en loisirs aux Résidences St-Charles, a tenu à les remercier, ainsi que leur enseignante, pour cette visite qui a permis d’animer le quotidien des aînés.

Elle a souligné, entre autres, la contribution de Mélanie Vaugeois, qui avait spécialement choisi ses pièces pour rappeler des souvenirs aux résidents. « Il y a une dame, en particulier, qu’on savait qu’elle serait touchée par la violoniste. Ça fait changement pour eux et, en plus, ils auront la chance de continuer à admirer les chefs-d’œuvre des enfants », se réjouit celle qui joue également de la guitare pour eux, à raison de deux fois par semaine.

Les aînés ont également témoigné leur gratitude. « Les toiles sont très, très jolies et c’est beau de voir l’imagination des enfants ! On aimerait en avoir plus souvent, des visites comme ça. On a toujours besoin d’affection et d’attention ! », a rappellé Marcelle Loignon.