Beaucoup de nos clients présentent une problématique de dos ou d’épaule qui rend le déneigement de la voiture difficile. Certains ajustements peuvent être faits afin de prévenir ou réduire des douleurs qui pourraient surgir à la suite de cette tâche hivernale.

Déneiger sa voiture sans blessure

CHRONIQUE / Beaucoup de nos clients présentent une problématique de dos ou d’épaule qui rend le déneigement de la voiture difficile. Certains ajustements peuvent être faits afin de prévenir ou réduire des douleurs qui pourraient surgir à la suite de cette tâche hivernale.

Voici quelques conseils d’un de mes collègues ergothérapeute, Cédric Descôteaux.

Le choix du balai
Bien évidemment, le choix du modèle de balai doit être fait en fonction des dimensions du véhicule à déneiger. Libre à vous de déterminer quel type de poils votre balai aura pour l’esthétique de la peinture de la voiture. D’un point de vue ergonomique, optez pour un manche qui peut être télescopique. Vous serez ainsi en mesure d’atteindre plus facilement les endroits plus éloignés tels que le toit de la voiture. Optez pour un mécanisme qui permet l’ajustement de votre brosse, afin qu’elle puisse se positionner perpendiculairement et parallèlement au manche.

La technique optimale
Bien entendu, le déneigement du toit demeurera un défi important pour les personnes plus petites si votre véhicule est de type VUS ou minifourgonnette. Si vous disposez d’un balai ayant une brosse perpendiculaire au manche, favorisez des transferts de poids avant-arrière pour tirer ou pousser la neige. Ancrez votre balai puis avancez dans la neige en la poussant ou en tirant. De cette façon, vous utiliserez le poids de votre corps pour déneiger. Tentez de garder les coudes près du corps pour faire vos manœuvres. Pour gratter les vitres de portes, optez pour une technique de transfert de poids en fentes latérales avec l’embout pour gratter les vitres tout en gardant les coudes au corps. De cette façon, vous aurez peu de mouvement au niveau des épaules et du tronc. Vos jambes feront tout le travail. Pour le pare-brise, débutez par le centre en vous rapprochant des côtés. De cette façon, vous fournirez l’effort le plus soutenu au début de votre tâche (un peu plus à bout de bras). Optez pour un nombre de coups plus élevé, plutôt que d’essayer de gratter une grande surface d’un seul coup. Également, prenez une cadence lente pour gratter, plutôt que d’y aller avec énormément de vigueur. De cette façon, vous pourrez terminer votre tâche sans être à bout de souffle. Bien entendu, démarrer votre voiture un peu plus d’avance facilitera le déglaçage et le déneigement.

Logistique
Qui dit journée de tempête, dit qu’il faut prévoir plus de temps (habiller les enfants si vous en avez, s’habiller plus chaudement, pelleter, déneiger, circulation plus lente). Soyez attentifs aux conditions météorologiques en prévoyant plus de temps pour votre départ. Il est facile de se tenir informé à ce sujet et ainsi ajuster l’heure de votre réveil. En prenant le temps de bien déneiger votre voiture, vous augmentez votre sécurité en ayant une meilleure vision autour de vous. Vous vous donnez également le temps d’appliquer de bonnes techniques de travail. De plus, vous prenez de l’air dans un état d’esprit plus détendu. Vous passerez une meilleure journée sans douleur et resterez actif plus longtemps pour profiter de dame nature.