Les Petits Chanteurs de Granby se préparent pour leur concert annuel du 19 mai prochain, à 19h30, à l’auditorium du cégep de Granby.

De tout et du Fugain

Comme le spectacle annuel des Petits Chanteurs de Granby arrive à grands pas, cette phrase doit rouler en boucle dans la tête des jeunes choristes: «Attention mesdames et messieurs, dans un instant, ça va commencer !» Avec son concert intitulé Fugain et les autres, le chœur d’enfants se prépare à présenter plusieurs pièces du célèbre chanteur français. À cela se greffera une partie « coups de cœur » qui rassemblera des chansons en tous genres.

Les lundis et mercredis soir, les Petits Chanteurs de Granby s’entassent dans un local du collège Mont-Sacré-Coeur pour répéter en vue de leur concert annuel. Sous la direction musicale de Geneviève Hamel et de Marianne Labrie, une quarantaine de jeunes de 8 à 18 ans, ainsi qu’une douzaine d’hommes, entament du Fugain, du Vigneault et du Marley, car cette année, la chorale présentera Fugain et les autres. Un spectacle en deux temps.

« Pour la première partie, ça va aller à droite et à gauche, raconte Geneviève Hamel. On a pris les demandes spéciales des membres de notre conseil d’administration ! C’était un peu une façon originale de les remercier pour toutes les heures de bénévolat qu’ils investissent dans le chœur. Et comme chaque personne a des préférences musicales différentes, ça donne quelque chose d’éclaté. Ça ne pourrait pas être plus varié, et c’est qu’on voulait. Il y en aura pour tous les goûts ! »

Le public aura ainsi droit à un mélange incluant notamment du reggea, de la musique classique et des chansons tirées de comédies musicales.

En deuxième partie, la chorale entonnera plusieurs chansons de Michel Fugain, incluant Attention mesdames et messiers, Comme un soleil et Bravo monsieur le monde.

« Fugain, c’est très imagé et ça raconte de belles histoires, souligne Mme Hamel. On a choisi les airs les plus connus de son répertoire. »

Les enfants chanteront plusieurs pièces seuls, mais par moment, ils seront accompagnés par un chœur d’hommes — « souvent des papas [de jeunes choristes] », note la codirectrice musicale.

La choriste Aurélie Gagnon, 14 ans, aux côtés de la codirectrice musicale des Petits Chanteurs de Granby, Geneviève Hamel.

« Les ténors et les basses apportent une harmonie plus riche et ça colle mieux aussi à certains styles musicaux, comme pour le chant classique ou Bob Marley », explique-t-elle.

Six musiciens accompagneront également le chœur avec guitare, basse, clavier, batterie, flûte traversière et trompette.

Tout un défi
« On a profité du fait que le concert soit présenté trois semaines plus tard qu’à l’habitude pour faire des pièces plus complexes », explique Geneviève Hamel. Elle rappelle d’ailleurs que tout doit être appris par cœur, les Petits Chanteurs n’apportant pas leurs partitions sur scène. « C’est un énorme défi, mais c’est impressionnant comment les jeunes sont capables d’apprendre, dit-elle. De vraies éponges ! Et ce ne sont pas juste les paroles. Les harmonies aussi sont complexes à mémoriser. »

Même si la barre est haute, la jeune Aurélie Gagnon, qui en est à sa septième année comme choriste parmi les Petits Chanteurs, n’est pas trop nerveuse. Pour elle, la chorale donne l’occasion de s’exprimer sans avoir à craindre de se faire juger.

Si le spectacle ne l’effraie pas trop, c’est aussi parce qu’elle s’est bien préparée. Elle a étudié des vidéos de chœurs interprétant Fugain sur YouTube.

Ses morceaux préférés ? « La fête de Fugain, parce que j’ai un solo !, lance-t-elle. Puis, elle est le fun à chanter. Elle donne un boost d’énergie. »

La jeune fille ajoute qu’elle apprécie également le Cantique de Jean Racine, ce qui surprend agréablement Geneviève Hamel. « On a choisi cette pièce parce que c’est du chant classique et on en fait peu, indique la codirectrice musicale. Mais on avait un peu l’impression de la pousser... Les plus jeunes aiment souvent tout, parce que leurs goûts musicaux ne sont pas encore tout à fait formés, mais les plus vieux peuvent avoir des goûts plus restreints, selon leur identité. Mais en fait, dans notre cas, les plus vieux sont avec nous depuis des années, donc la chorale est dans leur ADN. »

Les répétitions vont bon train et Mme Hamel considère que tout est en place pour offrir un excellent concert. « Les gens qui vont se déplacer pour voir notre spectacle seront agréablement surpris de la qualité », souligne-t-elle. Elle avertit d’ailleurs les gens qu’il reste encore quelques billets en vente à l’Écolivres, mais que les personnes intéressées devraient se dépêcher à se les procurer. Selon elle, il n’en restera sans doute plus à vendre à la porte du cégep de Granby, le soir du concert.