Marie-Christine Hon et Sylvain Dupont, respectivement présidente et directeur général de la CDC, devant le Centre communautaire Saint-Benoit, version sucrée.

Centre communautaire St-Benoit: là où l’entraide a fait son nid

Lundi, cela faisait cinq ans que plusieurs organismes quittaient La Ruche pour déménager leurs pénates dans le presbytère de l’église Saint-Benoît. Adopté par ses locataires, l’endroit fait désormais figure de quartier général de l’entraide à Granby.

« Après cinq ans, je pense que la plupart d’entre nous ne retourneraient pas en arrière ! » lance le directeur général de la Corporation de développement communautaire (CDC) de la Haute-Yamaska, Sylvain Dupont.

Celle-ci s’était vue confier par la Ville la gestion du nouveau centre communautaire pour cinq ans, au printemps 2013, une entente renouvelée pour cinq autres années, a-t-il été annoncé.

D’une quinzaine d’organismes ayant élu domicile dans le presbytère de l’église, acquise en 2009 par la Ville , on en compte maintenant près d’une vingtaine.

Au fil du temps, les organismes et la CDC ont fait du lieu de culte un milieu de vie accueillant. Plusieurs ajouts se sont greffés à l’endroit au fil du temps : des salles polyvalentes pour y tenir des réunions et des formations, un jardin communautaire adapté, un arrêt d’autobus, un piano public, une boîte à livres, une aire de jeu, du mobilier urbain, des espaces de stationnement pour personnes handicapées ou à mobilité réduite, un défibrillateur et un réfrigérateur communautaire. « C’est une fierté, de ne pas être restés statiques. C’est très motivant et valorisant de voir qu’on continue sans cesse d’avancer », indique M. Dupont.

Tisser des liens

Ce regroupement, sous un même toit, d’une grande partie des organismes communautaires de Granby a eu des effets positifs, estime Sylvain Dupont.

« En fait, des organismes ont tissé des liens. On est en train de bâtir une vie associative », note le directeur général.

« Ça nous a permis de nous connaître et de nous aider. On croisait les gens sans savoir ce qu’ils faisaient, se rappelle Marie-Christine Hon, coordonnatrice de la Dynamique des Handicapés de Granby et Région et présidente de la CDC. Maintenant, on a tous développé un sentiment d’appartenance au Centre. Tous les gens qui ont des problèmes peuvent venir ici sans se faire juger. »

D’ailleurs, les organismes n’hésitent pas à envoyer des bénéficiaires chez leurs voisins quand ils constatent que ceux-ci gagneraient à recevoir leur aide.

« Il y a un bel échange de clientèle », reconnaît Martine St-Germain, directrice des Cuisines collectives. Son organisme a connu une hausse d’achalandage depuis son emménagement dans le CCSB.

« Nous avons vu naître ce lieu commun où l’on partage les ressources et les connaissances. Tous les organismes ont une belle qualité de vie », a affirmé le conseiller politique du député de Shefford, Serges Ruel, conseiller municipal à l’époque des balbutiements du Centre communautaire.

Le conseiller politique du député de Granby, François Lemay a, pour sa part, souligné que la rénovation de l’église et du presbytère Saint-Benoit était l’exemple parfait de la mise en valeur d’un édifice à valeur patrimoniale au bénéfice de la communauté.

Projet

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour les cinq années à venir. La CDC de la Haute-Yamaska espère ardemment concrétiser son projet d’aménager une salle multifonctionnelle et des plateaux de travail dans l’église pour y tenir plus d’activités et accentuer le travail en insertion au travail.

Ce grand projet, que M. Dupont estime à 4 millions $, sera tributaire d’une aide financière accordée par les gouvernements fédéral et provincial. Une demande de subvention a d’ailleurs été déposée en ce sens récemment. Les célébrations ont culminé avec le partage d’un immense gâteau aux allures du Centre communautaire Saint-Benoit... version sucrée.