Laurianne Levert-Gauthier
À tout bout de champ
Laurianne Levert-Gauthier
Manger la biodiversité

À tout bout de champ

Manger la biodiversité

CHRONIQUE / À tout bout de champ, en agriculture, on entend parler de biodiversité. Avec les bandes riveraines, îlots boisés, nichoirs à pollinisateurs, on tente d’améliorer le paysage québécois en ajoutant de la biodiversité. Parallèlement, un phénomène vieux comme l’ancien temps refait surface dans nos assiettes : celui d’ajouter des fleurs comestibles et autres atouts inusités de la nature à nos repas.
Laurianne Levert-Gauthier
À tout bout de champ
Laurianne Levert-Gauthier
L’agriculture durable, à quel prix ?

À tout bout de champ

L’agriculture durable, à quel prix ?

CHRONIQUE / À tout bout de champ, les producteurs agricoles sont incités à améliorer leur ferme : augmenter les rendements, être plus efficace, améliorer la biodiversité, réduire leur impact sur l’environnement et j’en passe. Beaucoup de pression est sur leurs épaules, et beaucoup d’argent est dépensé !
Laurianne Levert-Gauthier
À tout bout de champ
Laurianne Levert-Gauthier
L’automne, la saison des incertitudes

À tout bout de champ

L’automne, la saison des incertitudes

CHRONIQUE / À l’automne, lorsque les jours raccourcissent et que les feuilles tombent, mère Nature a souvent des sautes d’humeur et joue avec la température. De l’été indien aux températures hivernales, on voit passer toutes sortes de températures. Quels sont les impacts sur l’agriculture?
Isabelle Martineau
La Voix de l'Est
Isabelle Martineau
Une graine qui sera parapluie

À tout bout de champ

Une graine qui sera parapluie

CHRONIQUE / La saison des récoltes arrive. Les cultures seront retirées des champs. Le sol sera maintenant nu, même s’il ne devrait pas l’être. Les premières récoltes sont les légumes, mais pour de grandes superficies au Québec, ce sont les « grandes cultures » qui seront bientôt sorties des champs. Ces cultures de grandes surfaces sont les céréales, le soya et le maïs à ensilage. Certaines prendront le chemin des silos et des moulanges dès la mi-septembre. Cependant, une saison de croissance peut facilement s’étendre jusqu’en novembre. Il s’agit de juste assez de jours pour permettre la germination et la bonne croissance d’une autre culture avant la neige. On nomme celle-ci culture de couverture.
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
L’agriculture en temps de COVID

À tout bout de champ

L’agriculture en temps de COVID

CHRONIQUE / À tout bout de champ, depuis le mois de mars, on entend parler du fameux virus la COVID-19. Pour beaucoup de gens, cette pandémie a résulté en un congé forcé du travail. En agriculture, on a eu le privilège de pouvoir continuer à travailler, car nos conditions sont flexibles et le travail des agriculteurs, essentiel. À quoi ressemble le quotidien d’un conseiller agricole en temps de COVID?
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Faites comme je dis ou comme j’aimerais faire

À tout bout de champ

Faites comme je dis ou comme j’aimerais faire

CHRONIQUE / Les personnages de cette chronique sont fictifs. Toutes ressemblances avec la réalité ne sont qu’un pur hasard. Je vous raconterai dans cette chronique l’histoire de Roberto, Paulo, Pascalo, Juan-Francisco, Sébastio et Enrike, des hommes de passion et qui ne lésinent pas à la partager. Ils ont un point en commun : ils sont agriculteurs, innovateurs, « expérimenteux », n’ont pas l’orgueil de leur erreur et qui surtout souhaitent qu’en partageant leurs pratiques, ils fassent des petits.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Recommandations et actions

À tout bout de champ

Recommandations et actions

CHRONIQUE / La commission sur les pesticides est terminée. Elle avait été déclenchée à la suite de « l’affaire Louis Robert » qui avait dénoncé l’ingérence de l’industrie privée dans la recherche publique. 
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Un passage... jusqu’à l’amitié

À tout bout de champ

Un passage... jusqu’à l’amitié

CHRONIQUE / « Enfin la neige ! » s’écrient les amateurs de motoneige. « Attendez un peu ! », leur répondent toutefois les bénévoles des clubs de motoneiges qui s’occupent d’entretenir les sentiers. C’est qu’en même temps que la neige, récemment, est aussi tombé du verglas, encombrant les sentiers de branches et d’arbres.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Des résolutions d’agriculteurs

À tout bout de champ

Des résolutions d’agriculteurs

CHRONIQUE / En ce début d’année, qui ne s’est pas fait secrètement des résolutions ? L’an passé, la chronique À tout bout de champ avait traité de la liste de cadeaux des agriculteurs. Cette fois, étant donné que l’année a été très difficile pour eux, j’ai voulu être dure, alors je les ai mis au défi de me partager leurs résolutions ! Eh oui, nous sommes comme cela parfois, nous, les conseillers agricoles!
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Actions 2019 du Bassin versant du lac Boivin

À tout bout de champ

Actions 2019 du Bassin versant du lac Boivin

CHRONIQUE / Le projet collectif agricole du bassin versant du lac Boivin termine sa deuxième année. Après la caractérisation, le temps était venu de passer à l’action ! Certaines actions sont déjà bien implantées dans plusieurs fermes du territoire. Elles reçoivent d’ailleurs annuellement de l’accompagnement en agroenvironnement d’agronomes non liés, par exemple, par 334 heures de Gestrie-sol. Voici quelques témoignages d’entreprises agricoles prêtes à protéger le sol pour l’hiver !
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
La migration de la volaille

À tout bout de champ

La migration de la volaille

CHRONIQUE / Les consommateurs veulent de plus en plus manger des aliments biologiques et/ou locaux. Heureusement, l’offre s’améliore et permet même de choisir son fermier de famille ! Quelle joie quand les marchés publics nous permettent de les rencontrer sur une base hebdomadaire où quand des paniers de légumes sont préparés et cueillis près de la maison. Le plus court chemin est, dans ce cas, le meilleur.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Romantique le fanal?

À tout bout de champ

Romantique le fanal?

CHRONIQUE / Le vendredi 1er novembre, avant la tempête de neige du 2, a été un moment crucial pour les climato-sceptiques. Nous avons été témoins de ce que la nature était capable de faire à un moment inattendu. Des vents soufflant à des vitesses record ont déferlé presque partout. Certaines campagnes ont manqué d’électricité jusqu’à quatre jours... Allons donc, le temps d’une chronique, vivre cette tempête automnale... à la campagne.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Ces travailleurs de l’ombre

Le Plus

Ces travailleurs de l’ombre

CHRONIQUE / Les pêcheurs aiment leur existence et vénèrent leur présence en temps de chasse. Lampe de poche à la main, ils chassent le vers de terre à la brunante pour leur pêche matinale. Mais sachez qu’en agriculture, les vers rendent également d’énormes services. Aimeriez-vous savoir pourquoi les remercier quand vous vous servez une assiette à tout bout de champ ?
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Sacrée météo !

À tout bout de champ

Sacrée météo !

CHRONIQUE / Alors qu’une mobilisation monstre sur les changements climatiques a récemment fait beaucoup jaser, j’aimerais vous parler de météo. Climat ou météo? Oui, il y a une différence, mais un influence l’autre.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
L’industrie porcine a changé

À tout bout de champ

L’industrie porcine a changé

CHRONIQUE / À tout bout de champ, quand on parle de l’industrie porcine, toutes sortes de choses nous viennent en tête. Des images de petits cochons roses et de porcs au pâturage. Le prix du porc qui fluctue constamment. La Chine qui interdit l’achat de porcs canadiens (d’où une perte d’environ 20 $ par tête). Des végans qui démonisent la production, etc.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Maïs ou blé d’Inde ?

À tout bout de champ

Maïs ou blé d’Inde ?

CHRONIQUE / À tout bout de champ, quand arrive la saison des épluchettes de blé d’Inde, des anecdotes nous viennent en tête. Celle de cette dame qui arrive au kiosque de fruits et légumes et qui espère y trouver le blé d’Inde local tel qu’inscrit sur une pancarte prise en photo sur le bord de la route : Pionner P9608am.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Des guimauves de plastique au recyclage

À tout bout de champ

Des guimauves de plastique au recyclage

CHRONIQUE / À tout bout de champ, on remarque de grosses guimauves blanches dans les champs de la région. Il s’agit de balles de foin récolté pour être ensilé. Ainsi l’ensilage, au lieu de se faire dans de grands silos, se produit directement au champ.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Fleurs coupées: du champ à la table

À tout bout de champ

Fleurs coupées: du champ à la table

CHRONIQUE / À tout bout de champ, quand l’été bat son plein, avoir un joli vase garni de fleurs colorées au centre de la table de la cuisine est un gage de bonheur. Qu’il vienne de chez le fleuriste ou des fossés, un beau bouquet a plusieurs autres vertus que le simple fait de parfumer la pièce. Celui-ci nous fait sourire et rêver. Il nous replonge dans toutes sortes de souvenirs…
L'apport des travailleurs étrangers

À tout bout de champ

L'apport des travailleurs étrangers

Club conseil Gestrie-Sol
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
CHRONIQUE / Ce n’est pas juste au moment des fraises, des semis et des récoltes de légumes que les travailleurs étrangers sont indispensables pour aider nos entreprises agricoles locales à nous nourrir. Ils y contribuent majoritairement en élevage animal ou en production laitière, donc à longueur d’année. Est-ce qu’ils trouvent justement l’année longue ces étrangers ? Certainement. Laisser leur vie derrière eux temporairement et s’acclimater à notre culture et notre météo est un défi. Il s’agit malgré tout d’une formule gagnant-gagnant pour eux et leur employeur. Ils sont une main-d’œuvre qui est devenue avec les années une denrée rare, dont on ne voudrait pas se passer.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Un compromis pour sauver les oiseaux champêtres

Actualités

Un compromis pour sauver les oiseaux champêtres

CHRONIQUE/ « Pouvez-vous faire votre première coupe de foin à la mi-juillet pour sauver les oiseaux champêtres qui font leur nid au sol au printemps ? », a demandé, récemment, une biologiste aux agriculteurs du bassin versant du ruisseau Brandy de Granby.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Ils «s’aiment» enfin leurs semences !

À tout bout de champ

Ils «s’aiment» enfin leurs semences !

CHRONIQUE / Dans un de ses contes, Fred Pellerin nous présente Baptiste La graine, vendeur de semences. Il les vendait «à la graine». Ce printemps toutefois, les semences arrivent et repartent de chez le semencier à coup de centaines de sacs de 25 kg, ou encore en vrac, car elles doivent être échangées à cause du retard de près de trois semaines que connaissent actuellement les agriculteurs.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
Un début de saison sans calendrier

À tout bout de champ

Un début de saison sans calendrier

CHRONIQUE / Ceux qui aiment planifier leurs activités selon un calendrier bien précis seraient malheureux dans le métier d’agriculteurs. On a beau passer l’hiver à planifier les dates de semis, les cultures par champ, le type de fertilisants à utiliser (organique ou minéral), le brûlage de précédents culturaux, etc., c’est toujours Dame Nature qui a le dernier mot.
Club conseil Gestrie-Sol
La Voix de l'Est
Club conseil Gestrie-Sol
De l’engrais organique sur la route

À tout bout de champ

De l’engrais organique sur la route

CHRONIQUE / Avec le beau temps qui arrive, c’est avec fébrilité que les voitures décapotables, motos et vélos prendront la route. Ils croiseront des tracteurs munis de herse ou de semoir. Mais cette année, ils croiseront peut-être davantage d’épandeurs à fumier que par les printemps passés...
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
Non merci pour vos poubelles!

Hebdo

Non merci pour vos poubelles!

CHRONIQUE/ À tout bout de champ, quand le printemps arrive et que la neige fond, on découvre de beaux trésors... Des objets délaissés à l’automne et rapidement recouverts de neige en novembre apparaissent, soudainement...
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
Quand le diable entre dans l’étable

HEBDO

Quand le diable entre dans l’étable

CHRONIQUE/ L’hiver a été long, enneigé et froid. Il a malgré tout donné des sueurs froides à plusieurs propriétaires de bâtiments. En effet, de nombreux effondrements ou incendies ont décimé des étables, des troupeaux, de la génétique et des projets. Tout un chamboulement pour plusieurs familles œuvrant dans le domaine agricole.
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
La famille Beaudry: des vies d’engagement

Hebdo

La famille Beaudry: des vies d’engagement

CHRONIQUE/ Le décès récent, le 1er mars dernier, d’Aldocia Parent-Beaudry, qui se trouvait à l’aube de ses 106 ans, nous a incité à mettre en valeur l’engagement communautaire de la grande famille Beaudry au fil du temps.
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
Aux tubes ou au bucket?

Hebdo

Aux tubes ou au bucket?

CHRONIQUE/ À tout bout de champ, quand on raconte qu’on exploite une érablière, on se fait demander si on est «aux tubes ou à la chaudière»?
Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
L’héritage de Louis Robert

Hebdo

L’héritage de Louis Robert

CHRONIQUE/ Ces jours-ci, à tout bout de champ dans plusieurs médias, on entend parler de l’histoire de Louis Robert, cet agronome fonctionnaire au ministère de l’Agriculture (MAPAQ), congédié pour avoir dénoncé l’ingérence de compagnies d’intrants agricoles dans la recherche publique sur les pesticides. Des enquêtes ont lieu et des changements seront sûrement apportés au sein des organisations concernées. Nous attendrons les impacts que cette histoire aura sur la pratique agronomique. En attendant, sur une note positive, il serait bien que nous nous rappelions des enseignements que nous avons reçus de lui.