Le VR de Social.mom a parcouru le Canada en entier cet été.

À la rencontre des mamans

Pour faire connaître leur application destinée aux mamans, Audrey Poulin et David Proulx, de Shefford, souhaitaient donner un grand coup. Ils l’ont fait. D’un océan à l’autre par-dessus le marché ! Depuis cet été, des femmes d’Halifax à Victoria savent qu’un lieu existe pour échanger sur leur maternité en toute liberté : Social.mom.

« C’était un peu téméraire notre affaire, mais ça a super bien été, raconte Audrey. Les mamans ont grandement répondu à l’appel. »

Le 10 juillet dernier, Audrey, son conjoint David et leurs enfants, Timothée et Abigaël, montaient à bord de leur VR rose pour un voyage qui allait les mener jusqu’à Vancouver. Le but : faire connaître l’application Social.mom, un lieu où les mamans peuvent se rencontrer selon l’endroit où elles habitent et l’âge de leurs enfants. Plusieurs villes ont reçu leur visite : Halifax, Moncton, Québec, Ottawa, Sudbury, Thunder Bay, Winnipeg, Saskatoon, Edmonton, Calgary et Vancouver. Dans chacune, la famille annonçait sa venue. Ainsi, Social.mom a fait parler d’elle dans les médias locaux, tout en rejoignant concrètement sa clientèle cible. 

« On s’arrêtait dans des parcs, raconte Audrey. Moi, je maquillais les enfants, et David organisait une espèce de ‘speed dating’ où les mères pouvaient déjà se rencontrer. C’est ça, le but de Social.mom : créer une communauté. Une fois la glace brisée, ce n’est pas si dur finalement. » À Saskatoon, jusqu’à 40 mères de famille ont répondu à l’invitation de Social.mom.

Dans sa tournée promotionnelle, le couple a pu compter sur la présence des parents de David, qui ont décidé de suivre la petite famille.

Après cinq semaines sur la route, l’heure était au bilan.

« Rencontrer les mamans nous a permis d’améliorer l’application et l’expérience utilisateur », ne cache pas Audrey. À partir de leurs commentaires, le couple a décidé de nommer des ambassadrices dans les villes visitées, des « Super Moms », et de produire du matériel promotionnel.

« On a pu voir ce que les mamans aimaient, dit-elle. Techniquement, ça a été super. »

Et autre bonne nouvelle : même si le VR rose de Social.mom ne s’est pas arrêté à Montréal, toute une communauté s’y est développée. Grâce à un article publié dans Le Droit, à Ottawa, et repris dans La Presse+, l’application a réussi à se faire connaître. « Après ça, ça a fait boom à Montréal et à Longueuil ! Maintenant, là-bas, il y a des communautés super actives. »

Tout cela permet aujourd’hui à leur application d’enregistrer des statistiques intéressantes. « On affiche une bonne rétention, constate Audrey. Huit minutes par jour ! C’est formidable. On bat Instagram et Snapchat. »

Soucieux d’offrir une version pour les papas, Audrey et David confirment qu’elle viendra, mais pas tout de suite. « On veut d’abord une super bonne application pour les mamans. »

Partout où David Proulx, Audrey Poulin et leurs enfants s’arrêtaient, l’endroit prenait des airs de fête.