Hebdo

Le Requiem de Mozart en cadeau

Après avoir interprété, l’an dernier, le grandiose Messie de Haendel, l’Harmonie des Saisons a choisi, cet automne, une autre oeuvre magistrale et de circonstance : le Requiem de Mozart.

Le Requiem est non seulement la dernière œuvre sur laquelle s’est penché Wolfgang Amadeus Mozart avant sa mort, elle est aussi l’une de ses plus célèbres. « Parmi les grandes messes chorales, c’est, je crois, la plus connue et la plus exécutée. On ne fait pas dans l’originalité ! », lance la directrice artistique de l’Harmonie des Saisons, Mélisande Corriveau, avec un sourire dans la voix.

Hebdo

Mouvement zéro déchet: Valérie a pris le virage

« Gandhi a dit : “Sois le changement que tu veux voir dans le monde”. Alors je suis le changement que je veux voir. » La Granbyenne Valérie Dion met tout en œuvre pour avoir la plus petite empreinte écologique possible. Elle adhère donc au mouvement zéro déchet qui connaît présentement un engouement sans précédent.

Valérie connaissait déjà le mouvement pour avoir vu, en entrevue, Béa Johnson qui, avec sa famille, produit seulement un grand pot Masson de déchets par année. Mais c’est une vidéo de Mélissa de La Fontaine qui a vraiment allumé l’étincelle.

Hebdo

De la pose du culturiste… à la position du missionnaire

CHRONIQUE/ Vous soulevez une pierre plate dans un ruisseau et, lorsque l’eau trouble s’éclaircit, une bestiole brunâtre, dérangée par l’intrusion, se déplace lentement vers l’avant. Vous tentez de la saisir, mais vive comme l’éclair, elle vous file entre les doigts… à reculons! C’est l’écrevisse de ruisseau, un crustacé à l’allure d’un homard miniature, qui abonde dans les petits tributaires du lac Boivin.

Elle est la plus répandue des huit espèces trouvées au Québec, occupant une aire de distribution allant du nord de la Floride au lac Saint-Jean, et du Mississippi à l’Atlantique. D’apparence trapue, elle a une taille de deux à quatre centimètres et des pinces massives, tels de gros bras qui lui donnent une allure de culturiste. C’est la première espèce d’écrevisse à avoir été décrite en Amérique du Nord, dès 1798, par l’entomologiste danois Johan Christian Fabricius.

Hebdo

Alimentation: acide vs alcaline

CHRONIQUE/ L’alimentation a vécu un virage industriel important dans les années d’après-guerre. Constat: nous mangeons plus acide que nos ancêtres qui eux, suivaient les saisons et mangeaient en grande partie les «fruits» de leur récolte. Aujourd’hui, un fossé existe entre ce que l’on mange et ce que l’on croit manger. Un intérêt pour les petits producteurs et l’agriculture biologique est en croissance. Nous avons besoin de savoir d’où vient ce que l’on mange. Si on ne s’y intéresse pas, d’autres vont s’en charger pour nous!

Cinq cents ans avant notre ère, Hippocrate disait : «Que ton alimentation soit ton traitement et ton traitement ton alimentation». La proximité avec les aliments acidifiants, dont ceux très transformés, la malbouffe, les sucres raffinés, les farines dénaturées, le café, l’alcool reste tout un défi.

Hebdo

Prairie éternelle?

CHRONIQUE/ Qui n’a jamais rêvé d’être éternel ? À tout bout de champ, quand nous voyons un beau champ bien diversifié, nous espérons qu’il demeure ainsi pour la vie. Je parle ici de belles prairies remplies de légumineuses (luzerne, trèfle, lotier) et de graminées (mil, brome, seigle). Devant ce spectacle, tout le monde est heureux.

Le biologiste sera ravi, car la faune s’y accommode. L’environnementaliste sera comblé, car le sol est protégé d’un couvert végétal permanent réduisant à son maximum l’érosion. L’agronome sera contenté, car ce genre de prairie réduit considérablement les besoins en engrais et en pesticides. Les voisins seront séduits par l’odeur du foin coupé plusieurs fois par été et les motoneigistes profiteront de passage... si ce privilège leur est accordé par le propriétaire de l’endroit !

Hebdo

Un salon de la mort pour mettre fin à l’angoisse

Faire avancer la conscience collective face à la mort est le mandat que s’est donné Phoudsady Vanny. Comme le phénomène touche tout le monde sans exception, pourquoi ne pas y voir de son vivant, questionne la Québécoise d’origine laotienne. Pour atteindre son but, elle a pensé organiser le Salon de la mort. Une grande première au Québec à laquelle participeront des gens de chez nous. Les 3 et 4 novembre, au Palais des congrès de Montréal, elle entend briser le tabou.

L’histoire de Phoudsady Vanny ne ressemble pas à celle d’autres Laotiens arrivés au Canada à bord de boat people. Vivre dans la neige l’hiver, ses parents ne l’ont pas choisi pour se réfugier. Le Québec, ils ont décidé de s’y installer par amour pour la province.

Hebdo

Du yoga et beaucoup plus encore

Daniel Hautot a le meilleur des deux mondes. Il a mis à profit ses études universitaires en administration et sa passion pour le yoga pour ouvrir Ivy, Espace yoga, arts et communauté. Un endroit qui réunit tout ce qu’il aurait aimé voir dans un studio de yoga, mais qu’il n’a jamais trouvé ailleurs.

«Quand on vient ici, on vient chercher quelque chose qui est différent de ce qu’on vit d’habitude. Moi, je veux faire vivre aux gens une expérience; de l’accueil qu’ils reçoivent au thé qu’ils boivent, et de la musique qu’ils entendent aux tableaux qu’ils peuvent voir sur les murs», explique le yogi entrepreneur.

Hebdo

APHPBM: une nouvelle campagne frappante

Des escaliers, une marche de quelques centimètres ou une porte qui ne s’ouvre pas automatiquement sont autant d’obstacles auxquelles doivent faire face les personnes handicapées physiques ou à mobilité réduite lorsqu’elles veulent, comme tout le monde, visiter des lieux touristiques, de loisir ou encore commerciaux.

Depuis dix ans, l’Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM) fait campagne pour que les commerçants adaptent leurs installations. Pour souligner cet anniversaire, une nouvelle campagne publicitaire vient d’être lancée.

Hebdo

À l’Halloween, attention à votre mâchoire!

CHRONIQUE/ C’est une des plus belles journées de l’année pour les enfants… petits et grands! C’est l’Halloween, mais attention: vous pourriez rencontrer des montres qui pourraient s’acharner sur vos dents et votre mâchoire.

L’Halloween, c’est le moment de l’année où on se permet de manger des bonbons durs et toute la gomme qu’on retire sournoisement du sac des tout-petits! Malheureusement, ces gâteries peuvent provoquer des douleurs à l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) ou, autrement dit, à la mâchoire.

Hebdo

Crinière de flammes et cœur de fer

CHRONIQUE/ Le charme de Caroline, que l’on retrouve sur le territoire du CINLB, reste une essence plutôt rare au Québec. Son aire de distribution couvre la moitié est des États-Unis, la région des Grands Lacs au sud de l’Ontario, et le sud-ouest du Québec (Montérégie et partie ouest de l’Estrie). Sa taille le situe entre l’arbuste et l’arbre, avec un tronc d’un diamètre de 25 cm et une hauteur moyenne de 8 mètres.

Dans les conditions optimales, celle-ci peut atteindre 12 à 15 mètres. Il fait ainsi partie de ce qu’on appelle le sous-étage forestier, où l’on retrouve aussi l’aulne rugueux ou le noisetier. Comme ces espèces, il tolère aisément les milieux ombragés et affectionne particulièrement les milieux humides.