Hebdo

Dormir la bouche fermée

CHRONIQUE/ Comment fait-on pour dormir la bouche fermée? Quand on dort, on ne s’aperçoit pas de ce qui se passe. Quand cela fait des années que nous respirons uniquement par la bouche, cela peut sembler utopique. Mais il n’est jamais trop tard pour y arriver! Nous avons simplement oublié. Oublié de respirer comme le font les bébés. Les bienfaits de la respiration par le nez n’est plus à démontrer. Et pour rééduquer le corps la nuit, il faut l’entraîner... le jour.

La nuit, nous pourrions profiter pendant huit heures de tous les bienfaits de la respiration par le nez;

Hebdo

Aux tubes ou au bucket?

CHRONIQUE/ À tout bout de champ, quand on raconte qu’on exploite une érablière, on se fait demander si on est «aux tubes ou à la chaudière»?

Dans le milieu, le débat porte souvent sur la charge de travail très différente que demande chaque méthode de collecte d’eau d’érable. Pour le consommateur, le débat tournera plutôt autour du goût.

Hebdo

Accompagnée d'une armée pour affronter le cancer

Synthia Harnois devra une fois de plus faire preuve de grand courage et de résilience. La Roxtonnaise a reçu un diagnostic très difficile à encaisser. Son foie est attaqué par de nombreuses tumeurs. Malgré les faibles chances de survie, la jeune mère de famille a décidé de tout donner dans cet ultime combat dans l’espoir de faire mentir des pronostics. Elle combattra avec l’aide précieuse de ses proches.

Travailleuse autonome dans le domaine de la massothérapie, Synthia Harnois cumule les contrats depuis son premier cancer à l’œil droit pour réussir à payer ses factures. Avec cette autre tuile, elle a pris la décision de déménager chez ses parents pour réussir à se concentrer sur l’essentiel : sa santé et celle de ses enfants.

Hebdo

Série Tommy et Cloé: le troisième tome en préparation

La série Tommy et Cloé est le véhicule qu’emprunte Cécile Beauregard pour rejoindre les enfants de 9 à 14 ans. Chaque fois, des sujets imposants comme l’intimidation ou la consommation de drogue servent de trames de fond à ses BD. Ces thèmes fixent l’action. Pas question pour l’auteure de faire la leçon à son jeune lectorat. Une ligne directrice qu’elle respectera une fois de plus dans le troisième et dernier tome présentement en écriture et qui poussera sa joyeuse bande à affronter un autre sujet fort d’actualité : la dépendance aux écrans.

« Les ados sont allergiques à la morale ! », indique Cécile Beauregard. Avec son mari, Gilles Beaupré, elle a fait de la série Tommy et Cloé son projet de retraite. Le couple de Saint-Césaire a même créé sa propre maison d’édition, les Éditions Belzo.

Hebdo

Pédaler par passion... et pour les autres

La physiothérapeute et copropriétaire du Complexe Physio Mouvement Santé, Marie-Josée Lalonde, souhaitait participer au Grand défi Pierre Lavoie depuis longtemps. Son vœu sera enfin exaucé. Avec son équipe composée de quatre autres cyclistes et d’un chauffeur, elle se prépare pour la grande aventure depuis plusieurs mois. Ensemble, ils parcourront 1000 km en quatre jours. Du 13 au 16 juin, ils pédaleront bien sûr pour promouvoir les saines habitudes de vie, mais aussi pour redonner à la communauté.

Cette occasion de participer au Grand défi est née d’un concours de circonstances. Participants à Roulez pour vivre pour la Fondation Louis-Philippe Janvier, Mme Lalonde et son conjoint, François Quintal, gravitent dans le monde du cyclisme depuis quelques années déjà.

Hebdo

Aux tubes ou au bucket?

CHRONIQUE/ À tout bout de champ, quand on raconte qu’on exploite une érablière, on se fait demander si on est «aux tubes ou à la chaudière»?

Dans le milieu, le débat porte souvent sur la charge de travail très différente que demande chaque méthode de collecte d’eau d’érable. Pour le consommateur, le débat tournera plutôt autour du goût.

Hebdo

Dormir la bouche fermée

CHRONIQUE/ Comment fait-on pour dormir la bouche fermée? Quand on dort, on ne s’aperçoit pas de ce qui se passe. Quand cela fait des années que nous respirons uniquement par la bouche, cela peut sembler utopique. Mais il n’est jamais trop tard pour y arriver! Nous avons simplement oublié. Oublié de respirer comme le font les bébés. Les bienfaits de la respiration par le nez n’est plus à démontrer. Et pour rééduquer le corps la nuit, il faut l’entraîner... le jour.

La nuit, nous pourrions profiter pendant huit heures de tous les bienfaits de la respiration par le nez;

Hebdo

De l’aide pour bien « parler toutou »

Bien comprendre le langage des chiens n’est pas chose aisée. Le meilleur ami de l’homme a sa façon bien à lui de communiquer. Le samedi 30 mars, la zoothérapeute Mance Lamothe présentera une conférence sur le langage canin où les signes corporels du chien seront décortiqués et démythifiés pour offrir aux gens les outils nécessaires pour bien comprendre leur compagnon â poils. Comme quoi il importe qu’un maître possède également une bonne éducation sur la façon d’éduquer son chien.

« Si on est à même de comprendre les signes corporels, explique Mance Lamothe, on pourrait s’éviter beaucoup d’incidents, voire d’euthanasies. Le chien va d’emblée nous donner un paquet de signaux avant de mordre. »

Hebdo

Le fonds d’archives France Arbour est en création

La Journée internationale des femmes sera célébrée dans deux jours. Le 8 mars, c’est la date à laquelle la directrice générale de la Société d’histoire de la Haute-Yamaska, Johanne Rochon, souhaitait se coller pour dévoiler la volonté d’une grande dame de Granby d’offrir divers documents personnels à l’organisme. France Arbour s’adonne présentement à un grand ménage. Un tri minutieux qui donnera naissance à un fonds d’archives à son nom.

« C’est le bordel, mais c’est gardé ! Je suis une fille pêle-mêle... », a lancé Mme Arbour en riant. Même si elle est freinée par des problèmes aux jambes, France Arbour n’a rien perdu de son verbe, de son élan ni de son humour. Ce jour-là, Johanne Rochon lui rendait visite pour aborder la logistique entourant le don de documents à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska. C’est d’ailleurs la directrice générale elle-même qui lui a proposé de léguer une partie de ses souvenirs. Pour l’Histoire, la sienne, celle de sa famille, celle de Granby et plus encore.

Hebdo

Le chanteur qui défonce des portes

Plusieurs disent qu’il a du front. D’autres, du courage. Le principal intéressé, lui, estime qu’il a de l’ambition. Passionné par le chant, le ténor Jacques Bouchard souhaitait pouvoir un jour se produire sur une scène, entouré de musiciens d’expérience. Il ne lui a suffi que de se dire «Je me monte un show!» pour atteindre son but. Le vendredi 22 mars, à 20h, il invite les gens à l’église St-Georges de Granby pour assister à Ma vie en chansons. Comme si ce n’était pas assez, il convie aussi les gens de Montréal. Le dimanche 28 avril, à 14h, c’est au Cabaret Lion d’Or qu’il leur donne rendez-vous. Le tout au profit de la Fondation Véro et Louis. «Moi, je pousse des portes», tranche-t-il.

Jacques Bouchard a une détermination à toute épreuve. Un trait de personnalité qu’il attribut à son syndrome d’Asperger, un trouble du spectre de l’autisme. «Comme on est très cartésien, si une idée nous passe par la tête est qu’elle est à notre portée, on fonce. Tout simplement.»