Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Cervélo Caledonia, à l'aise sur tous les terrains
Cervélo Caledonia, à l'aise sur tous les terrains

Pas le temps de niaiser pour acheter son vélo

Jacques Sennéchael
Vélo Mag
Article réservé aux abonnés
Ce n’est pas parce que les fabricants ont été occupés à répondre à la formidable demande de vélos au début de la pandémie qu’ils n’ont rien de neuf à offrir en 2021. Les nouveautés sont bien là, et elles vont vite s’envoler.

Avant de parler tendance, il est judicieux de parler du bruit qui court comme quoi il y aurait pénurie de vélos et d’accessoires dans les boutiques du Québec. Ce n’est pas juste un bruit, les détaillants ont vite rempli leurs carnets de commandes, les clients ont très rapidement réservé leur monture si bien que bien des vélos et accessoires ne sont déjà plus disponibles, à moins de faire preuve de patience.

Plusieurs raisons expliquent la chose : engouement pour le vélo, arrêt des usines (même momentané) au début de la pandémie, délais de livraison, transport complexe… Toute l’industrie a bien essayé de rattraper le temps perdu, mais difficile de jouer les chasse-patates du peloton à la veille du sprint. 

En clair, les arrêts ou les ralentissements de production sont difficiles à rattraper quand on roule déjà 24 heures sur 24. Comme plusieurs intervenants sont nécessaires pour fabriquer un vélo, il suffit que l’un d’entre eux ne soit pas en mesure de fournir pour que ledit vélo soit absent sur le plancher des détaillants. De gros joueurs comme Shimano et Sram ont eu de la difficulté à répondre à la demande, faisant dérailler du même coup la grande chaîne de production.

Le vélo de gravelle est le héros de la pandémie.

Cela dit, quelques coups de fil nous ont permis d’apprendre que vélos et accessoires seraient bien présents dans les boutiques. Les fabricants ont diversifié leurs fournisseurs afin de combler les manques, puis les détaillants prévoyants – qui ont eu la chance d’avoir quelques liquidités (merci à la bonne saison 2020 et à la vente de produits hivernaux, pour ceux qui en ont !) – n’ont pas lésiné sur les commandes, et ce, assez tôt dans la saison. Il y aura donc des vélos dans les boutiques… mais ils partiront vite !

Ça, c’est ce qu’on espère... Peut-être que la peur d’une pénurie de vélos est aussi illusoire que celle de manquer de papier de toilette… Quoi qu’il en soit, nous ne voulons pas vous promettre que vous trouverez rapidement le vélo de vos rêves cette année. Autrement dit, ce n’est pas le temps de niaiser pour acheter votre vélo.

+

LES TENDANCES DE LA SAISON

Le vélo de gravelle, ce héros

Ce ne sont pas les pelotons bien serrés qui ont connu le plus de succès en 2020. Les cyclistes ont goûté au vélo solo, et pas nécessairement avec l’unique objectif de battre les chronos. Dans ces conditions, l’exploration des chemins de gravelle a été populaire, pour le plus grand bonheur des vélos du même nom. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils se sont diversifiés, avec des caractéristiques répondant à des besoins spécifiques. Le vélo de gravelle est devenu voyageur, sportif, baroudeur suspendu ou, même, aéro. Il faut donc choisir un vélo adapté à la pratique prévue.

Le vélo de gravelle pour sortir des routes

Le routier plus polyvalent

Il fut un temps où les vélos revendiquaient haut et fort une orientation propre. Ils étaient aéro, endurance, course, grimpeur, etc. Ces caractéristiques précises existent toujours, mais le vélo de 2021 ne doit plus se contenter d’une seule orientation. L’aéro doit aussi être confortable, le léger peut être aussi aéro… Un exemple : le nouveau Specialized Tarmac est un vélo orienté vers la compétition qui ne se démarquait pas sur le plan de l’aérodynamisme. Le nouveau modèle, le SL7, est beaucoup plus aérodynamique, provoquant du même coup la disparition, à plus ou moins court terme, du modèle aéro Venge de la marque. Certaines montures viennent même jouer dans plusieurs disciplines : le nouveau Look 765 Optimum+ est aussi à l’aise sur la route que sur la gravelle, le Cervélo Caledonia est la descendance légitime du modèle de gravelle et du R3 Mud (gagnant du Paris-Roubaix).

Le Specialized Aethos, un poids plume léger, aéro et confortable.

Le vélo à assistance électrique : discret ou assumé ?

Rien n’arrêtera la vague de l’assistance électrique, y compris du côté du vélo de route. L’offre est de plus en plus généreuse. Chaque fabricant se doit d’avoir un vélo à assistance électrique (VAE) dans sa gamme. 

Il existe deux écoles en matière de motorisation : pédalier ou moyeu. Les deux présentent des points positifs et d’autres moins avantageux. Le moteur dans le pédalier est certes moins discret, mais il offre généralement plus de puissance, un meilleur couple à bas régime et une bonne grimpe. Le moteur dans le moyeu se distingue par sa discrétion et est plus facile à intégrer. Efficace à rotation élevée, il est cependant moins efficient en montée. Plusieurs fabricants font le choix d’offrir un de leurs modèles phares en version assistance électrique. C’est le cas de Scott cette année avec le Addict eRide. Non seulement il pèse à peine 11 kg, mais tout est intégré.

Le moteur dans le boîtier de pédalier.

La transmission, en attendant la révolution

Il n’y a pas de doute qu’on verra du nouveau chez Shimano, qui fête ses 100 ans cette année. Comme le 12 vitesses ? La disparition, ou presque, des fils pour le Di2 ? L’avenir nous le dira. Campagnolo propose avec Ekar le groupe de gravelle le plus léger du marché, en 13 vitesses, svp. Cela confirme que le monoplateau n’est pas qu’une mode passagère. Quant à la compagnie Sram, elle suit le courant des plages de vitesses de plus en plus étendues. Le Sram AXS Force eTap  AXS offre une cassette 10-36 avec un pédalier 43/30. De quoi grimper bien des murs.

Rien de révolutionnaire, me direz-vous. Dans un avenir proche, nous verrons sans doute des changements plus radicaux. Par exemple, la transmission à 2 vitesses à activation électronique sans fil intégré au moyeu pour remplacer le dérailleur avant. La jeune compagnie belge Classified expérimente la chose sur les vélos Ridley Kanzo.

Ekar, la nouvelle transmission 13 vitesses de Campagnolo.

Les roues et les pneus

La popularité du vélo de gravelle conforte la tendance vers un élargissement des roues et des pneus. Freins à disque et axes traversants sont quasiment la norme. Les pneus tubeless prennent de plus en plus de place, au détriment du boyau qui devient de plus en plus vintage.

Le vélo de gravelle permet l'utilisation de pneus plus larges.

La distribution

Un nouveau joueur pointe son nez sur le marché canadien cette semaine. Il s’agit du fabricant allemand Canyon, qui se distingue par son mode de distribution. Les vélos ne passent pas par les détaillants, mais sont livrés directement chez les clients. Ce sont des vélos de qualité, qui équipent d’ailleurs l’équipe pro Arkéa-Samsic. À surveiller, pour voir si ce modèle d’affaires connaîtra du succès ici.

Canyon adopte une distribution différente.

+

LES 5 COMMANDEMENTS DE L'ACHETEUR DE VÉLO EN 2021

  1. Vous serez proactif. Pas question d’attendre qu’il fasse beau pour magasiner un vélo, sinon vous risquez d’attendre la saison prochaine.
  2. Vous n’engagerez pas de longue discussion sur les prix. Si, dans votre boutique préférée, vous aviez l’habitude de négocier, ce sera difficile cette année, peu importe le prix, car les vélos seront plus rares que les clients. On parle d’une augmentation de l’ordre de 10 à 15% pour certains modèles.
  3. Vous oublierez aussi les bonnes affaires sur les vélos des années précédentes : ils sont tous vendus.
  4. Si votre boutique n’a pas le modèle de vélo que vous convoitez, vous n’hésiterez pas à visiter les détaillants spécialisés dans certaines pratiques cyclistes. Ces derniers auront fait le plein de ce qui fait leur force.
  5. Vous ferez preuve de persévérance dans votre recherche. Cela veut dire passer des coups de fil, se déplacer, être curieux. En bref, sortez de votre réseau habituel afin de découvrir de nouvelles ressources, là où se trouve peut-être le vélo de vos rêves.

+

PARCE QUE 2021 SERA (ENCORE) VÉLO

À NOS LECTEURS / La popularité actuelle du vélo n'est pas qu'un effet pandémique: le mouvement était engagé bien avant. Pour répondre à une demande accrue d'infos utiles et pratiques, Les Coops de l'information et Vélo Mag sont fiers de rouler ensemble encore cette année, et de partager des contenus qui sauront, nous le souhaitons, vous guider. Suggestions pour vos achats, tendances, conseils de nutrition, propositions d'itinéraires partout sur le territoire: quelle que soit votre monture, vous trouvez sur nos plateformes des reportages pertinents préparés par les spécialistes de Vélo Mag. Bonne saison!