La Voix de l’Est
Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard

Les limites de l’exclusivité

COURRIER DU LECTEUR /  Normalement, quand deux personnes se mettent en couple, elles prennent des engagements, quelquefois par un contrat de mariage, parfois sans. Un de ceux-ci, qui n’est écrit nulle part, est celui de l’exclusivité au niveau de l’intimité. Elles se promettent de ne pas aller voir ailleurs. Quand elles ont des relations consensuelles, c’est le cas idéal, même si ce n’est pas toujours parfait pour les deux. [...] La question intéressante est : comment appelle-t-on le cas où un des partenaires du couple condamne l’autre à une absence plus ou moins totale de relations sexuelles ? Pour la personne qui décide de ne pas en avoir volontairement, elle trouve son compte et le vit bien. Mais pour son ou sa partenaire, qui n’a rien décidé de son côté et qui est contraint.e à un régime sec pendant des mois ou des années, tout en ayant promis l’exclusivité, ça peut être très éprouvant et source de conflits. Je ne crois pas être le seul à vivre ce dernier cas. Qu’est-ce qu’on fait quand il y a un dialogue de sourds entre les deux partenaires ?